Fleurs de Pluie

nehara

Pluvieuse rêverie


Elles grondent en se déversant rageusement d'un ciel délavé de suie.

En gerbes, elles s'abattent sur l'herbe asphyxiée des villes bétonnées qui se dressent avec arrogance , telles des guerrières agressives, faisant front à l'assaut de là  « eau ».

Assise dans mon auto, enveloppée dans ma coque métallique, comme un insecte au cœur d'une  carapace nacrée, j'écoute rugir ces hallebardes qui par milliers, se fichent avec violence  au dessus de ma tête. Des épées d'eaux assaillent mon petit vaisseau noyé sous leurs flots.

Je n'ai pas peur. Au contraire mon cœur jubile. Portée par ces cascades rugissantes surgissant du ciel béant, je me laisse entraîner par leurs  chants conquérants.

J'accompagne par les pulsations de mon sang la manifestation de cette furie en tempête. Les yeux grands ouverts, j'observe fascinée, la chorégraphie majestueuse de ces lames qui giclent sous l'éclat des pneus. Aspergeant des jambes affolées qui dévorent l'asphalte en grands bonds désordonnés.

Les cercles lumineux des phares dessinent des halos aveuglants. Alignés  les uns aux autres en long rang de perles fluorescentes, ils semblent s'agiter convulsivement, autour du cou d'une belle Africaine à la  peau luisante au sortir d'un fleuve sacré. Elle s'ébroue, en gestes lents et saccadés. Gracieuse et tintinnabulant de tous ces bracelets, breloques et colifichets colorés comme le flan des autos se déroulant devant moi...

Je divague. Je rêve au cœur de ce grondement ininterrompu.

Je cueille des fleurs de pluie.J'enfouis mon visage fiévreux sous leur masse  insaisissable et m‘abreuve de leur éphémère beauté. Elles ont l'odeur de la terre grasse. Riche d'humus et d'herbe crue tranchée à vif. Elles exhalent un âcre parfum dont j'emplis voluptueusement mes narines.

Je m'enivre de ces subtils arômes et me laisse partir à la dérive. Images et mots sautent à pieds joints dans les flaques. Enfants joyeux et facétieux. Je souris et soupire d'aise...pour tressaillir brutalement sous le bruyant beuglement d'un monstre qui s'avère être un Un coup de klaxon agressif…

Mince ! Le feu est vert !

Crevée  la petite bulle de rêve, de délire diluvien, il faut avancer…  

      

 

  • Quelle hypersensibilité...!
    La pluie bénédiction du ciel...
    ;-))

    · Ago almost 4 years ·
    1200px mont saint michel vu du ciel

    kephas

  • Ah l'odeur de la pluie de la terre, de la vie,,, j'aime ;-)

    · Ago almost 5 years ·
    Img

    Patrick Gonzalez

  • Merci Louve. Quel plaisir que de s’immerger dans ces instants éphémères où les éléments se déchaînent n’est ce pas? C’est réellement magique si la peur ne court-circuite pas cette attention! Rire

    · Ago almost 5 years ·
    A5b1a620 6f2c 4648 b413 b4f8ba611e28

    nehara

    • Oui, il est certain qu'il ne faut pas trop traîner dehors, à l'abri on apprécie encore mieux.

      · Ago almost 5 years ·
      Louve blanche

      Louve

  • Un bonheur que ton texte nehara. On y est !
    Moi, ce que j'aime, c'est juste l'instant avant l'orage, tout est silencieux, le ciel est d'encre...j'attends qu'il éclate. C'est une sacrée sensation. J'ai un texte ici : "Le bel orage", si tu as envie de le lire, pas obligée du tout !

    · Ago almost 5 years ·
    Louve blanche

    Louve

    • C’est avec plaisir que je lirais ton texte Louve. J’aime autant lire et découvrir les autres univers avec passion que décrire les miens. ;0

      · Ago almost 5 years ·
      A5b1a620 6f2c 4648 b413 b4f8ba611e28

      nehara

  • J’ai connu des pluies tropicales au Viêt Nam. Cela ne dure jamais très longtemps, mais la circulation s’arrête complètement, il est impossible de rouler même au pas. On ne voit que de l’eau. Comme il y a énormément de deux roues, on apprécie davantage d’être au sec dans une berline. Les pauvres sans abri, trempés jusqu’aux os, ne fuit pas les eaux, ils semblent accepter fatalistes l’ire du ciel.

    · Ago almost 5 years ·
    Photo rv livre

    Hervé Lénervé

  • Merci Sy Lou. C’est vrai que c’est bon de se laisser bercer durant ces trajets interminables par des rêveries qui colorent l’attente et apaisent l’esprit ;)

    · Ago almost 5 years ·
    A5b1a620 6f2c 4648 b413 b4f8ba611e28

    nehara

  • Très imaginatif et très beau. J'apprécie :)
    Justement, l'autre jour, j'éprouvais les mêmes sentiments, bien abritée dans ma voiture, d'un vent impossible qui soufflait sa rage...

    · Ago almost 5 years ·
    Coquelicots

    Sy Lou

Report this text