Fumée

elisabetha

Fumée. Ce que fait ma cigarette, dans l'espace. Amertume légère, plaisir fugace. Ne penser à rien. Tracer du blanc dans le temps. Empreinte des lèvres. Fine caresse. Silence.

Fumée. Recommencer. Les mots, la valse des souvenirs, les mains nerveuses d'un homme ou d'une femme qui écrasent un mégot, triste de solitude, de lassitude. Toujours fumée, soif, faim, désert des sentiments, plaisir des secrets, échapper à la question: Et la vie?

Travailleurs du matin, crooners de la nuit, célibataires mariés à l'Ennui, lycéens en mal de ressemblance, adultes définitivement jeunes ,femmes douées pour l'attente éternelle, séductrices du deuxième âge.

Portraits, traits, ambiances, intérieurs, extérieurs, scénarios multiples. Fumées croisées d'amants heureux, fumées étincelantes d'amants clandestins, bars des dérives, rivages des désirs, fleuve des jours et des drames, fleurs des hasards incendiés.

Fumée .Comme un refrain. Le matin, espérance, petit moment à soi. Fuite douce, plaisir goûteux de la première bouffée. Deuxième cigarette, seconde seconde pour échapper à l'angoisse, se perdre dans la foule des individus ordinaires, sereinement malheureux. Dire merci aux habitudes, bonjour aux rituels, ne pas se démarquer encore. Plus tard quand on sera avec lui ou avec elle, serrés l'un contre l'autre, chauds de lumières étoilées.


Fumée sans destin, fumée sans dessein, fumée à tout va, fumée acerbe, solitude revenue, silence étouffant. Alors parler, parler, parler. Éteindre sa cigarette, s'étreindre. Renoncer à sa liberté, créer un autre soi. Comme une soie. Facétie. Finir. La nuit qui tombe. Les premières lumières. Les repas en famille. Les baisers respectueux. Les amants passionnés. Les nuits de pleine lune. Pierrot qui chante ses larmes

. Plus de cigarette. Le sommeil vous attend. Rêves en cascades, grand manège de l'inconscient. Un dernier murmure encore. Un souffle qui décroit, mais un souffle de vie.
Fumée, demain, un souffle. Un souffle de vie, de souvenir, d'envie. 

  

  • merci Nulie. Tes compliments me font très plaisirs et aussi le fait de communiquer un univers "intérieur" pour le mettre hors de moi.

    · Ago about 6 years ·
    Bbjeune021redimensionne

    elisabetha

  • merci Coralie. Ce texte est un plaisir de "partage" entre mots et désirs.

    · Ago about 6 years ·
    Bbjeune021redimensionne

    elisabetha

  • Très beau texte, ce lien entre tous par la cigarette, la fumée qu'on fume ou non, c'est ce qu'on croise tous, c'est une belle observation. Bien écrit, avec des images et tournures vraiment élégantes.

    · Ago about 6 years ·
    Bohouhouh 92

    nulie

  • Tres bien observé elisabetha et fort bien écrit également ...

    · Ago about 6 years ·
    8

    lecouvreur

  • merci infiniment régalline. votre commentaire est très beau et très complet. Vous êtes rentrée dans mon univers par l'abandon à l'inconscient, un chemin que j'affectionne pour écrire.

    · Ago about 6 years ·
    Bbjeune021redimensionne

    elisabetha

  • Superbe écriture..ces mots, ces pensées qui cascadent...

    Fumeur ou non fumeur, le lecteur se prend au senti de cette addiction et à l'observation de la "volute"...Le souffle de lecture; lui- même, s'amenuise au fil du tracé....

    Entre assuétude et dépendances, dégradation et sentiment de liberté, les pensées, motivations égrenées nous entraînent dans l'univers des mécanismes de l'intrapsychique...

    Et la chute par le sommeil vient comme une soupape à cette angoissante solitude...

    Un écrit de très belle qualité...
    Bravo !

    · Ago about 6 years ·
    2151732 lundi 2 septembre 15h53 welove

    regalline

  • désolée encore une fois de cette pièce jointe qui se met toute seule.

    · Ago about 6 years ·
    Bbjeune021redimensionne

    elisabetha

  • merci Colette. Malgré les apparences de ce texte je ne suis pas une fumeuse ce qui m'intéresse c'est le rituel, l'odeur, et les volutes dans l'espace. Jamais "avalé" de fumée.pas assez de souffle pour cela.

    · Ago about 6 years ·
    Bbjeune021redimensionne

    elisabetha

  • Merci poulpita pour ta lecture "suspendue" je vois que j'écrivais donc en phrases courtes. Il faut juste être branchée sur son inconscient.

    · Ago about 6 years ·
    Bbjeune021redimensionne

    elisabetha

  • La fumée emporte ses miasmes et ses bonheurs!Je ne fume pas, mais à ce que je ressens côté "de la clope" je crois qu'elle est refuge des angoissés! C'est très bien écrit!!!

    · Ago about 6 years ·
     20160514 112546 (2)

    Colette Bonnet Seigue

  • Souffle suspendu pendant la lecture. Merci pour ce parcours de mots en mots !

    · Ago about 6 years ·
    La libertad   schiele

    poulpita

Report this text