Gilles est jaune

petisaintleu

Ce matin, j'ai été pris d'un coup de pompe. Au réveil, le moteur  tourne au ralenti. Je suis plutôt du genre diesel.

L'essence de mon problème vient du fait qu'en rentrant du charbon, j'ai une soupape pour me changer les idées qui me prend du temps. Je collectionne les fossiles.

Vous pourriez me rétorquer que c'est un loisir peu raffiné. C'est ainsi. A l'âge où d'autres jouaient au Circuit 24, je prenais déjà  plaisir à  tripoter mes trilobites. Très précoce, à  neuf ans, j'en avais tout un stock entreposé dans un baril près de la cuve à  mazout. Ma maman, de nature prudente, et pourtant de caractère bien plus solaire que mon humeur brute, jaugeait avec méfiance mon passe-temps. Elle préférait que je les range loin de mon lit pour éviter toute pollution nocturne. Il faut dire que nous étions en 1978 et que sur le tourne-disques passait en boucle Amoco d'Alain Barrière.

Depuis près de quatre décennies, mon environnement tourne donc autour des curiosités antédiluviennes. On a beau me taxer de vieux débris, de me dire qu'il faudrait que je me renouvelle, que ma passion a du plomb dans l'aile, je persévère et n'hésite pas à  y investir toute mon énergie. 

Tenez, par exemple, la semaine dernière, j'ai mis le turbo et fais deux cents kilomètres pour me rendre à  Houilles où se tenait la convention nationale de paléontologie. Je ne suis pas peu fier puisque j'y ai pris du gallon (avec deux L, c'est plus stable). Mes acolytes m'ont fait le plaisir de me décerner la palme d'honneur.

Inutile de vous préciser que pour fêter ma promotion je n'y suis pas allé à  l'économie et que des litres d'alcool ont coulé à  flots, à  tel point que nous nous sommes vite retrouvés à  sec. Avant que l'ambiance ne devienne électrique faute de carburant, je me suis rendu dare-dare à  la station Total pour m'approvisionner en bière. Je ne fis pas le malin quand je croisai l'œil inquisiteur de la maréchaussée, toujours prompte à  verbaliser pour renflouer les caisses de l'Etat. Qu'importe ! En moins de temps qu'il n'en faut pour siphonner un réservoir, les batteries étaient rechargées. J'ai quand même dû calmer le jeu quand quelques trublions ont empesté l'air avec du gaz de shit. Imaginez la réputation de notre honorable institution si l'un d'entre eux avait sorti de la coke.

Au petit matin, je dois avouer que nous nous sommes quittés sur les jantes. L'année prochaine, les compteurs seront remis à  zéro. La sauterie se déroulera à  Chelles. Et j'ai obtenu un scoop des huiles. Pour le centenaire de l'association, il se pourrait que nous soyons invités aux Îles Eoliennes. Espérons que ce ne soit pas du vent. Quand je suis déçu, je suis d'humeur à  dresser des barricades et à  faire cramer des pneus.

  • Quel artiste tu fais :)

    · Ago 10 months ·
    W

    marielesmots

  • Il ne faut jamais mettre de fossiles dans les chambres d’enfants, des fois qu’ils se réveillent dans la nuit, pas les enfants, les fossiles ! :o))

    · Ago 10 months ·
    Photo rv livre

    Hervé Lénervé

  • Excellent ce texte !

    · Ago 10 months ·
    Couv2

    veroniquethery

  • Gilles et John, mes deux trilobites empaillés, à qui je fais la lecture, ont apprécié ce petit texte et te remercient :)

    · Ago 10 months ·
    Gotham penguin

    Edgar Allan Popol

  • Le grand Petisaintleu est de retour avec ses jeux de mots, j'aime bien quand tu es inspiré de la sorte, bravo à toi et merci

    · Ago 10 months ·
    W

    marielesmots

    • C'est parce que j'ai pu me réapprovisionner en coke, ça me permet de mieux turbiner.

      · Ago 10 months ·
      Cp

      petisaintleu

  • Nous avons construit notre société coloniale sur des ressources fossiles et une électricité nucléaire, c'est un fait ! Aujourd'hui, un enfant gâté qui, j'en suis sur, ne sait même pas se faire cuire un œuf au plat, voudrait nous dicter notre ligne de conduite !? Il manque quelques épisodes non ?

    · Ago 10 months ·
    Gaston

    daniel-m

Report this text