Instantané des jours heureux

Susanne Dereve


Par-dessus mon épaule

ce n'est pas le premier soleil du matin                                          

ni les cloches du Dimanche à la volée

du ciel mais vos rires d'enfants

qui me rejoignent

              

Instantané des jours heureux,

caresses , joue contre joue,   

soie des baisers, jeux du réveils,                                                         

vos cils brodés de sommeil,

la dent de lait sous l'oreiller, petit chicot

qu'ourlait une goutte vermeille,

 

- en souris de minuit j'y déposais l'obole

qui tinterait matin dans votre poing fermé -

 

Et tandis que s'épuise la pourpre des automnes,                           

court le film lumineux  des années  plus pur

que la griffe blanche du gel

sur les prairies , 

le miroir chancelant des lavognes,

 

et les tendres nuages ,  

dans la maille bleutée du jour,

qui cognent doucement à la porte des rêves 

en  oiseaux ivres à la saison d'amour 

    


Photo Rechab - Vallée du Lot 



Report this text