J'aime tout

arlette

La pluie abonde, et je respire

Le joli jasmin qui me taquine

Et ce splendide magnolias

A la jolie mine

Qui vient éclore près des épicéas.

Après cette douce pluie

Le merle se régale

Et le moineau piaffe à midi

Au repas de la terre inondée.

 Le balbutiement de la fontaine

Egare les mignonettes

Par sa fraîcheur offerte

Lorsque le filet d'eau claque

Sur la grille rouillée et défaite.

 Ce jardin fabuleux

Fleure bon le romarin heureux

Et les splendides dalhias

Viennent caresser le forsythias.

 La gorge de l'arrosoir déborde

Ruisselle et abreuve le rossignol

Le radis supris inondé...sourit

Car l'eau continue son trajet, sa vie.

Comment rester indifférent au mystère

Il fleure bon la rose fière

Elle nous convie à tant de choses

Celle de voir la vie en pluie de proses.

N'en déplaise au narcisse fleuri

La tête basse, il se rafraîchit...

Quand l'herbe flétrit se redresse

Pour offrir un doux matin béni.

 Dans ce jardin immense de la terre

Il faut partir à la conquête...

Il est à vous, il est à moi,

Protégeons, ces beaux atouts...

Sans lui nous ne serions pas là !

Arlette Philbois

Report this text