Jalousie

yunahreb

Tu m'immobilises. Tu me caches à moi-même, et je suis fânée bien avant l'âge. J'erre et dissimule cette monstrueuse torpitude qui me fait si honte. Pourquoi ce sentiment? Je me sens dépossédée par la cruelle impression que je vais être abandonnée. Ah jalousie, tu es mon indicible maladie! Je souffre et mon silence renforce la douleur de te voir t'agripper à moi un peu plus chaque jour. Je vertige sur les lambeaux de mon amour. Tu grignotes tout. Tu gâches tout.

Mais que reste-t-il de ma dignité passée maintenant que tu m'as décîmée à coup de doutes et de suspicion. Pourtant, je l'aime d'un amour qui me fait chavirer, et toi tu t'immisces entre nous comme une plante malodorante qui détruit tout.

Que me reste-t-il maintenant? Un amour à la dérive et cette maladie de l'abandon. J'ai l'âme crevée par tes frasques absurdes et nauséabondes, car tu m'as volé ma candeur là où je jouais de niaiseries sentimentales.

Que me reste-t-il de mes amours? Un sac rempli de photos jaunies, car tu m'as mise au placard, et je vois plomber sur moi des années de regret. Je prépare alors doucement des années de solitude vieillissante...

  • la jalousie c'est, aussi, ce store intrus qui empêche de voir le soleil, de le laisser entrer et de se chauffer à c'qu'il en sait un rayon...

    · Ago about 9 years ·
    Crater orig

    gun-giant

  • Oui très fort !!! Les excès ne servent jamais les causes...Et comme mis sur un de mes textes :"La propriété est un piège, c'est ce que l'on croit posséder qui nous possède !!! A plus tard,

    · Ago about 9 years ·
     14i3722 orig

    leo

  • C'est superbement écrit!

    · Ago about 9 years ·
    Bambou orig

    ko0

Report this text