JULIA REPREND SON SOUFFLE - Episode 4

sylvie-frey

Ce conte symbolique parait par épisodes chaque semaine. Il est destiné à l'enfant qui est en chacun de nous.

Il n'a aucun sens sans le début

Pendant ce temps-là, Julia avait regagné sa maison et n'avait pas vendu la mêche à ses parents bien sûr. Comme ils ne s'intéressaient guère à son emploi du temps, ça lui évitait de répondre à des questions embarrassantes.

Leurs nombreuses occupations les rendaient peu disponibles et si elle s'en trouvait triste et désemparée parfois, elle s'y était vite adaptée. Elle avait ainsi développé une grande autonomie et appréciait son indépendance.

Après le dîner et une douche rapide, elle n'avait pas fait d'histoires pour aller se coucher. Elle avait tant de choses à penser et à se remémorer !

Blottie sous sa couette, elle laissa son esprit vagabonder...

Elle qui s'inventait tant d'histoires à dormir debout comme disait sa maman, n'arrivait pas à y croire. Cette prétendue méchante sorcière qui effrayait tant les gens était en train de devenir son amie !

Mais qu'est-ce qui pouvait bien rendre les gens si méfiants et si méchants quand ils ne connaissaient pas quelque chose ?

Décidément, elle les trouvait bien bêtes !

Il lui avait suffit d'échanger quelques mots avec Karisma pour se rendre compte de sa bonté, de sa douceur et de sa gentillesse.

Comme elle aimerait mieux la connaître !

Elle pressentait qu'il allait se passer quelque chose de spécial avec Karisma, quelque chose de magique même mais il était encore trop tôt pour savoir quoi.

Il lui tardait d'être au mercredi suivant pour la revoir et surtout mieux comprendre ce qu'elle voulait faire avec son asthme. Sa maman l'avait emmenée chez tous les médecins possibles : le médecin de famille bien sûr mais aussi un allergologue, un pneumologue, un acupuncteur, un homéopathe et même un guérisseur.

Rien n'y faisait, elle avait toujours ces crises terrifiantes où elle croyait mourir étouffée. On avait même dû l'emmener une fois à l'hôpital où elle était restée une longue semaine.

Elle ne pouvait pas faire de sport avec ses camarades de classe mais ça, il faut bien le dire, ça ne la dérangeait pas beaucoup !

Le plus difficile était de ne pas savoir quand une crise allait survenir et il fallait absolument qu'elle ait toujours son médicament sur elle.

Elle se sentait un peu à l'écart, plus fragile que les autres et de ce fait, elle se comportait en enfant solitaire, souvent plongée dans ses livres.

Elle adorait aussi traîner en forêt à la recherche de myrtilles ou tout simplement pour entendre les oiseaux ou ramasser des feuilles mortes en automne qu'elle utilisait pour faire de jolis collages.

Sa solitude ne l'empêchait pas d'être une enfant gaie et débordante de vie, s'intéressant à une foule de choses.

Son petit frère Martin avait beaucoup de copains de son âge et ne s'intéressait guère à elle, si ce n'est pour lui emprunter des choses ou la taquiner.

Le sommeil commençait à la submerger et des images envahirent son esprit.

Karisma ouvrait son grimoire à la recherche d'une potion magique pour guérir son asthme. Il fallait beaucoup d'ingrédients pour réaliser cette recette et du temps aussi pour les rechercher et les rassembler.

Elle traversait chaque étape de sa guérison avec confiance pour finalement sentir avec délice l'air circuler librement dans ses poumons.

C'est sur cette image qu'elle sombra profondément dans un sommeil peuplé de rêves dont il ne subsista rien à son réveil.

Suite la semaine prochaine... 

 

Report this text