La bougie

pimentdouce

Il me reste le souvenir de cette nuit. Tu venais de poser ton étuis près de la banquette, après un souffle sur une bougie. Je nous voyais déjà blottis l'un contre l'autre sous cette couverture qu'était la notre, vieille et souple. Il y a avait de la flotte ce jour là, je m'en rappelle: les gouttes martelaient la cabine. Nous nous sommes endormis l'un dans l'autre, sans entendre le bruit d'une bougie oubliée tomber, sans nous rendre compte du feu qui entamait lentement notre vieux tissu. 

Tu me manques.

Report this text