''La Force du Destin''

enzogrimaldi7

 

 Le plan était simple. Le contrat était conclu. Emiliano Sala n'avait plus qu'à affiner quelques détails à Swansea. Le vol depuis Nantes ne devait pas dépasser l'heure mais on perdit trace de l'avion alors qu'il arrivait aux abords des côtes britanniques.


Le joueur argentin était l'un de ces sportifs professionnels, ou autres sommités aux salaires impressionnants, qui prenaient des aéronefs privés pour régler leurs affaires. Ils sont plusieurs milliers à travers le monde à rallier des destinations improbables jour ou nuit sans encombre.


Hélas Emiliano, 28 ans, au sommet de sa carrière, ne put atteindre son point de chute, fauché par la camarde en plein vol. Il rejoint Marcel Cerdan, Florence Artaud, les joueurs de Manchester et ceux de la Zambie, entre autres, qui se trouvaient au mauvais moment dans le mauvais appareil.


A ce jeu de la roulette russe dans les airs, personne ne sait à l'avance qui doit perdre ou gagner. Il vaut donc mieux ne plus rien avoir à perdre pour la tenter, un peu comme le personnage interprété par De Niro dans ''Deer Hunter": il est parfois préférable de mettre une balle de plus dans le barillet pour s'en sortir.


Et cela nous amène à penser aux actes héroïques de certains résistants, ceux ci n'hésitant pas à prendre tous les risques pour donner à la France la sensation d'être libre, ici l'acte de résistance est synonyme d'affranchissement face à l'oppresseur.


Par conséquent il faut essayer de savoir où l'on met les pieds avant de s'engager dans telle ou telle lutte. Il n'apparait pas idiot, par exemple, de penser que si l'on joint une manifestation en periode d'agitation, il est fort possible de recevoir des coups ou des projectiles en tout genre, ou tout simplement d'être écrasé dans un mouvement de foule.


Ainsi se plaindre d'être une victime collatérale semble ridicule. Il ne s'agit pas ici de cautionner de douteux agissements policiers, mais de regarder les choses en face. On ne  manifeste pas pour se retrouver à l'hôpital mais cela pouvant survenir vues les circonstances, une fois la décision prise, les conséquences sont ce qu'elles sont. Au combat les coups pleuvent, c'est ainsi. 


J'irai même jusqu'à parler d'amnésie: a-t-on déjà oublié le massacre de Tlatelolco en 1968 au Mexique?  Tiananmen en 1989? Et plus près de nous les poll tax riots en 1990 au Royaume Uni ? Une flash ball tirée sera toujours une flash ball de trop, mais c'est bien peu en comparaison.


Si l'on prend en compte le côté  imprévisible du comportement du genre humain, que l'on ajoute la trajectoire aléatoire des projectiles multipliée par la fatalité puissance testostérone bodybuildée, il n'y a pas grand chose dont on puisse se prémunir, lever le poing ne suffit pas pour  éviter les pruneaux.


Sans adhérer aux gilets jaunes, je considère néanmoins que ce mouvement est, notamment, une réponse, quelque peu maladroite, à la frustration qui a envahi l'occident face aux abus éhontés commis par les ultra libéralistes: saccage de la planète, inégalité salariale injustifiée, abus de pouvoir, taxes exhorbitantes etc..


Les partisans du ''tout pour moi et rien pour vous'' en sont pour leurs frais. En effet, on ne peut pas se plaindre de l'absurdité du monde et ne rien faire. Quelque part, il est presque réjouissant qu'une frange courageuse de la population dise franchement stop bien que certains  déplorent à juste titre que leurs revendications soient surtout un amalgame des mécontentements sans représentation démocratique claire.


Mais force est de constater que la spontanéité  du soulèvement, et sa persistance, malgré son relatif chaos, est la plus forte résistance jamais observée depuis des lustres à ce qui nous oppresse. Mieux, elle fait écho à d'autres: le mouvement ''unfuck the world'' qui réunit surtout des jeunes qui voient leurs ainés détruire la terre, donc leur avenir, montre la voie.


 Il est temps que ceux qui nous ont mis dans le pétrin tout en continuant à siroter des cocktails à l'autre bout du monde, j'ai nommé les nouveaux royalistes boursiers et ceux des gafam, sentent que le peuple, bien sage depuis des décennies car endormi par le consumérisme, sait encore se rebiffer, façon Terreur, et que des têtes risquent à nouveau de tomber.


Nul ne peut s'opposer au vent du renouveau qui, jadis, avait déjà mis un terme à des systèmes dépassés. Et que cela dérange notre confort, ou non, celui dans lequel nous sommes touche à sa fin: dans certaines villes les écoles et les hôpitaux tombent en ruine. Il n'y a plus assez de dividendes pour payer les retraites et les allocations. Ponctionner sans vergogne les plus riches n'apparait pas comme une évidence à tous.


Une nouvelle ère s'impose à nous. Il ne faut pas la craindre car il semble bien que le pire de la société de consommation soit derrière nous. Rien n'a pu empêcher l'avion de Sala de s'écraser, tout comme rien n'entravera les hommes et femmes de se sauver s'ils le méritent: la force du destin est impitoyable, dans un sens comme dans un autre.

                                                                                         2019

  • Un texte fort bien écrit pour une pensée lucide. La force pacifique des mots face à la violence putride d'une actualité toujours plus sordide

    · Ago 6 months ·
    20170823 183415

    aomame

    • Oui il fait un peu écho au vôtre intitulé ''Indvi-Dualité'' que j'ai qualifierais d'avant-gardiste. Le mien est un plus près de l'action mais avec le recul pacifiste que vous suggérez. Merci.

      · Ago 6 months ·
      Img 20190210 205453

      enzogrimaldi7

  • Un grand merci pour ce texte "logique" et fort bien écrit. Je suis à la fois révolté et à la fois résigné, un peu comme beaucoup d'autres et ma plume a séchée, ma page reste blanche, je n'ai plus envie d'écrire ...

    · Ago 7 months ·
    Gaston

    daniel-m



    • Merci Daniel. Votre sens de l'humour vous sauvera et sauvera certains d'entre nous.

      · Ago 6 months ·
      Img 20190210 205453

      enzogrimaldi7

    • Puissiez vous avoir raison. Mais l'humour est bien souvent le dernier barrage au désespoir.

      · Ago 6 months ·
      Gaston

      daniel-m

    • La farce du festin.

      · Ago 6 months ·
      Img 20190210 205453

      enzogrimaldi7

    • Alors tenez bon, il nous reste encore la dérision

      · Ago 6 months ·
      20170823 183415

      aomame

  • Mon père ayant été résistant , ton texte me parle puissance x.....Saurons -nous nous sauver ?

    · Ago 7 months ·
    Oeil

    anne-onyme

    • Très honoré de réveiller en vous vos origines résistantes.

      · Ago 7 months ·
      Img 20190210 205453

      enzogrimaldi7

Report this text