La mer - Susanne Derève

Susanne Dereve


Tapie , retranchée dans la nuit
je la devine à son long battement
de métronome ,
à la fulgurance de ses phares ,
à leur éclat - deux rouges un vert -
marquant l'entrée du port


Je la devine mordant la plage 
où la vague prend son essor
tutoie le ciel ,
dérobe un éclat de silence ,
et se saborde sur le sable ,
le sable froid des nuits d'été


La mer ...
Je la devine essuyant les rochers
d'un blanc suaire d'écume
sous le vol lourd des goélands,
à son chant de cloche brisée
lorsque forcit le vent .



Peinture : Arkhip Kuindzhi  - mer



Report this text