LA NUIT JE MENS

Dominique Taureau

Chanson de FANTAISIE MILITAIRE 1998 - 10ème album d'Alain BASHUNG : HOMMAGE EN POESIE

             LA NUIT JE MENS

[ALBUM FANTAISIE MILITAIRE – 1998]

 

Ils se sont rencontrés les deux :    

Longue course entre les deux,

Face à face, ronds sur eux-mêmes,

Le chaud ardent, le froid blême. 

 

Dessous l'instant d'un jour ci-noir

Vers l'ourlet blanc du disque noir

L'admiration a déliré,

L'admirable a chaviré :

Si bon le déluge du phrasé  

Si beau le fantasme du baisé 

Si bien le vertige du loisir… 

 

Big-bang ô le Galilée* désir !

 

C'est quoi ce hourra de plaisir ?

Ola ! Quel sens doit-on saisir ?

Hum ! Réalité de l'aveu 

Contre les vérités des vœux…

 

Hue l'univers tend sa fibre :    

L'éclipse tremble et vibre. 

 

Et le soleil et la lune

Où va la vie opportune

– Hé vers leur âpre liberté ! –  

S'en sont allés de leur côté.  

 

 * Galilée : célèbre physicien, astronome et écrivain italien (1564-1642).

Report this text