La pelle et le rouleau. (1)

effect

Extrait de: "Avec du bon crottin de cheval sur mes rosiers j'aurai pu avoir des jolies fleurs, mais comme j'ai mis du glyphosate, j'ai plus de soucis que de Damas. "

Je ne savais plus si j'avais embrassé ses lèvres ou ses seins, tant la matière était présente sur les deux parties: un baiser construit sous l'empressement se pose là où il peut! Ce que je sais par contre, c'est que ce baiser est encore intact aujourd'hui. Les années ne lui ont soustrait aucun goût, ni fait perdre une quelconque épaisseur. Parfois il m'arrive de m'en souvenir en ouvrant une boite de petits pois la nuit ou en tirant sur une porte difficile au jardin.

- Tu danses ?

- Non, j'aime pas ça!

- Allez viens ! Fais pas ton timide!

- Non, c'est pas ça... c'est que...

- Bon ben, tant pis!

Sur le dancefloor on disait que rien sur elle n'avait été retouché, que tout était bio, et que ça n'arrêtait pas de pousser, comme les courgettes du potager à Mireille.

- Tu devrais voir sa mère... elle en a aussi des énormes... à te faire réanimer tout le staff d'une équipe de coupe du monde qui au départ se pose des questions, et qui malgré un bon tirage et de la chance, se doit d'être supérieure en oxygène !

- T'as dit quoi ?

- Si tu comprends rien au foot, tu peux rien comprendre au cul!

Ce petit con il s'appelait Mathieu et avait des dents qui sortaient comme celles des lapins dans les dessins animés. Il avait sur lui une sorte de micro BFM branché 24h/24, il savait tout sur les gens, les horaires des marées, le temps de demain, le prix du pain, du gasoil à la pompe, et le disait à tout le monde 20 fois par jour. Il répétait de Paul qu'il puait la clémentine et des pieds après le ski et de Sophie qu'elle ne savait pas nager parce qu'elle avait toujours ses règles les jours de compétitions comme par hasard.

Mathieu vivait du surf. Quand il sortait d'un rouleau, il semblait avoir vaincu les éléments et la pénibilité. Les filles venaient sur lui en lui baisant les joues encore humides, avec des frites et du Coca chaud.

...


Signaler ce texte