La vie de Bryan, Setzer !

Jack Lalli

Prolifique avec sa large discographie, homme de scène, des concerts torrides des Stray Cats, à une carrière "solo" incroyable en éclectisme, on le suit depuis 35 ans ! Il livre un disque instrumental.

Goes Instru-MENTAL !

BRIAN SETZER

2011

Chanteur guitariste des Stray Cats, on le retrouve avec un super big band « The Brian Setzer Orchestra » (cf l' album « Christmas Comes Alive ! » qui est un vrai régal !), on remarque les larges facettes sonores de Brian. Il s'éclate vraiment abordant toute une palette musicale (rock'n'roll, rockab, country, jazz). Il revient de nouveau avec le big band, ou va collaboré avec « The Nashvillains » pour un album de 2007 qui est passé inaperçu « Red Hot'n'live ». On le réentend également dans de nombreuses musiques de film dont « La Bamba », « The Mask ». Et encore atypique et sa touche de rockeur déroutant, il rend hommage à Leonard Bernstein ( « West Side Story » ). Setzer a une discographie bien dense. Là surprise accrocheuse, il propose un album instrumental en trio, revisitant des titres comme "Blue Moon of Kentucky" un standard bluegrass de Bill Monroe, dans un jazz de Ray Noble : « Cherokee », un remarquable « Be-Bop-A-Lula », « Earl's Breakdown » (d'Earl Scruggs) où Brian se met au banjo : et ça tourne bien ! Sans oublier ses compositions country pour « Lonesome road », à capella « Hillibilly Jazz Meltdown » ... Et un bon rock « Go-Go Godzilla » ! Brian Setzer : c'est de la grande classe tout simplement. Des Stray Cats, relançant le rock'n'roll et le rockabilly début 80, leurs disques ont déjà bien marqués diverses générations. Culte ? Plutôt respect et admiration à ses belles suites en « solo », on en redemande mon gars !

Jack Lalli

Report this text