La ville éternelle à 11 ans

cvb

LA VILLE ÉTERNELLE À 11 ANS


-Italien en 2° langue…Tu es sûr? Espagnol peut-être, non?

-Non, italien, pour une fois que je peux choisir une matière!

-Dans ta vie future, à part prof d’italien en France, prof de français en Italie ou guide touristique… çà ne te servira à rien.

-Allez, s’il te plaît: ils sont toujours cool les italiens, et puis j’aime bien, çà chante à chaque mot!

-Ok. Va pour italien, mais alors on t’envoie en Italie dans une famille.

-Pas tout seul?

-Pas tout seul? Alors c’est parti: mais ce sera mon Italie à moi, 3 jours, pas de pause!

Avion : Fiumicino. Train : Stazione Termini. Quelques pas : Via Nazionale.Nous y sommes: avanti!

On commence par l’Aventino. Tu verras, c’est magnifique. Quand j’avais ton âge, on a logé dans cette petite pensione ici en attendant de trouver un appartement. Tu ouvrais la fenêtre et tu cueillais un citron sur l’arbre, c’était magique! Au bout de cette petite rue, tu as un trou de serrure, tu vas voir: regarde, c’est la coupole de St Pierre, tu la vois? Au bout de l’allée. Ici c’est le prieuré des chevaliers de Malte. Tourne à gauche, il y a une petite place avec une terrasse. Oui? Une granita?

On va descendre par ici jusqu’à la FAO: ton grand-père travaillait ici. On doit pouvoir monter discrètement au dernier étage. Reste naturel, fais comme si tu venais ici tous les jours, l’ascenceur est à droite: parfait! Quelle vue, on domine toute la ville, tu vois la coupole? Oui, c’est la même  que tout à l’heure: il déjeunait ici, après, il faisait une petite promenade en face. Ce sont les terme di Caracalla, les bains des romains, comme dans Astérix! Viens on y va. Non, ce n’est pas loin, le forum est juste à côté. Des vieilles pierres sans intérêt? Tu exagères! Et ici alors: il Colosseo, tu préfères visiter ici? C’est grandiose: tu t’assoies et tu imagines un combat de gladiateurs, ils rentraient de ce côté en bas. Tu les entends

Viens, on bouge! Non, c’est à 2 pas, viens! Allez, mets ta main…Non, tu ne crains rien, vas-y! Tu vois, il ne s’est rien passé! C’est la Bocca della Verita: si tu avais menti, elle te mangeait la main! Tu ne me crois pas? Comme tu veux…Méfie-toi quand même!

On va touner à droite, vers la colonne de Trajan, sinon on se retrouve dans le flot des voitures. Quoique, non, attends, on va aller voir les oies! Allez, juste quelques marches! Une légion de romains étaient ici, ils dormaient, et les oies les ont réveillés en criant à l’arrivée des gaulois, sinon, ils seraient tous morts. Bien-sûr que c’est vrai! D’ailleurs, attends, je te montre autre chose: une seule église, une seule, promis! Incroyable, rien à voir avec l’extérieur, on dirait qu’elle est toute simple et puis tu vois, on ne sait plus où tourner la tête. C’est l’église de l’Aracoeli avec le Bambino Gésù: c’est un faux, l'original a été volé.

Bon, je te sens un peu fatigué, on va aller prendre un bus, on a une surprise pour toi! Non, l’arrêt est en haut de cette avenue, piazza Barberini. Nous y somme ! Je n’ai jamais bien vu cette place: pendant plus de 15 ans elle était en travaux pour la construction du métro.

Oui, nous  avons des entrées pour le Masters: on savait bien que tu ne survivrais pas sans tennis! Ils font des billets  soirée, à partir de 16H30: deux simples, un double sur le central. On mangera sur place. Attention, tiens bien ton sac dans le bus. Regarde on traverse le stade olympique. 1960, les jeux olympiques de Rome. Non, avec tes grands-parents, nous sommes arrivés en 1966: j'avais 11 ans, comme toi cette semaine!

Alors, tu as bien dormi? Cà t’a plu cette soirée? Tu es prêt? Comment çà on ne marche pas! Ok, un peu moins…Quartier shopping alors. On va sur le Corso, après on réfléchit! Ce ne sont pas les plus belles boutiques, mais c’est incontournable. Andiamo! C’est bruyant par ici, on va prendre les petites rues. Tiens, jette une pièce! Non, dos tourné, comme çà: tu la jettes en arrière et tu fais un vœu. C’est la fontana di Trevi. La nuit, il y a des gamins qui viennent récupérer toutes les pièces avec un fil aimanté, une fortune! On prend à droite. Piazza Navona. Il n’y a pas de boutiques? J’avais oublié, désolée! Mais attends, on va faire ton portrait : on fait tout le tour et tu choisis le style que tu préfères. Oui, ce sont des caricatures, mais c’est sympa, il met en valeur ton nez ou tes oreilles, ce qu’il trouve marquant! Ou ton sourire, on verra! Une glace au Tre Scalini, on peut le faire! C’est vraiment la glace de luxe aujourd’hui! Retiens le nom, tu pourras dire j’étais en terrasse au Tre Scalini…A gauche après. Regarde: Saint Louis des français. On venait tous les dimanches. Après la messe, il y avait un apéritif dans le cloître avec tous les curés. En réalité, c’étaient des étudiants-curés: ils faisaient la fin de leur séminaire à Rome, et on les invitait à déjeûner le dimanche: c’était leur sortie de la semaine! Là dans le coin c’est un Caravaggio. Non, je n’aime pas non plus, c’est un tableau très sombre, mais bon, il faut voir au moins un tableau! Bon, un seul tableau, promis! En sortant tu as une librairie, Lifra, librairie française, j’ai du y acheter toutes les collections des contes et légendes, je les dévorais. Je te les prêterai si tu veux. Non, sans façons?

J’ai compris, direction Piazza di Spagna alors. Tu vois ces escaliers: on venait le samedi, il y avait des petits vendeurs sur toutes les marches avec des ceintures, des bagues, des vestes en mouton retourné; on discutait avec eux, c’était sympa. Ma meilleure amie, elle a épousé un vendeur de ceintures d’ici! L’année après le bac. Son père n’était pas ravi! On monte? La Trinité des Monts: si, si, c’est français, tu as même un obélisque égyptien, comme à Paris. C’est le Pincio ici: on domine toute la ville, tu vois la coupole? Tu i'as reconnue, ok, excuse-moi! Par contre ici, tu vois, c’est la villa Médicis: tu fais l’école d’architecture, tu gagnes le premier prix, le prix de l’académie de Rome…Et tu viens habiter ici. Pas mal comme plan, non?

Bon, j’ai mieux, puisque çà ne te branche pas, on redescend! Mac Do, çà ira? Regarde la plaque: le premier Mac Do en Italie: 1987, et le plus grand d’Europe à l’époque: il est splendide. Pour un Mac Do, il est vraiment unique: une fontaine intérieure, des sièges en cuir. Même la carte est plus chic. Ceci dit, Mac Do  piazza di Spagna, il vaut mieux qu’il soit beau! Non, je n’y venais pas: 1987, j’ai quitté Rome en 1974… On allait au Wimpy, c’était le premier fast-food, le seul: il était piazza Barberini, tu sais, vers l’arrêt de bus.

Via Condotti, via Frattina, via del Babuino ; Versace, Gucci, Bulgari, Hermès, Cartier, Chanel, Vuitton, on a tout vu! On n'a rien acheté? Tu as raison. Alors, on retourne sur le Corso et avant de prendre le bus, je te montre la boutique de tes rêves. Quel bus? Le bus pour le tennis, il est 16h, il faut y aller! Nike store, 3 étages, tu vas trouver ton bonheur ici, non?

Coucou, debout! Dernier jour, on bouge! Comment çà pas d’église! Et Saint Pierre alors? Tu auras un château en prime, çà va comme çà? On marche un peu, juste un peu. Campo dei fiori : on va ramener des épices pour les pâtes. Çà sent bon, c’est fabuleux, et toutes ces fleurs! Après, on longe le Tibre : des bouquinistes, comme le long de la Seine. Des vieilles cartes, des photos anciennes, des manuscrits. Un peu de patience, le voilà: Castel Sant’Angelo. C’était une prison, c’était aussi une forteresse pour protéger le Vatican. Le Vatican? C’est un état, c’est le plus petit état du monde. Il a même sa monnaie, ses timbres. Mais un euro du Vatican, c’est introuvable, il faut les acheter. Oui, la basilique Saint Pierre elle est dans le Vatican. Attends, il faut que je retrouve l’emplacement, le disque de marbre au sol, cherche avec moi. Mets-toi ici: alors, combien de colonnes? Tu vois, elles sont toutes alignées! Incroyable! Et les gardes suisses, il est pas beau l’habit des gardes? Ah non, ce n’est pas un métier pour toi, il faut être vraiment suisse, c’est l’armée du pape. Ils font l’école des recrues de l’armée suisse, ils prêtent serment  et s’engagent pour 2 ans. En plus, il faut  mesurer 1,74 mètre… alors pour l’instant: on ne sait pas!

Allez, viens, on grimpe en haut de la coupole: un peu d’exercice. La vue du dôme, ensuite, un seul tableau: la Pietà de Michel-Ange, retiens ce nom quand même, puis une seule statue et on y va. Oui, la statue de Saint Pierre, le premier pape, et c’est lui qui tient les clés. Son pied est tout usé : tous les visiteurs viennent le toucher. Mais non, pas de panique, tu te laveras les mains en sortant…

Billet spécial cet après-midi: demi-finales!

Oui, mais les demi-finales 2008  furent les plus courtes de tous les tournois ATP.

Pliées en une petite heure.

Djokovic bat Stepanek:6-0 /1-0 abandon

Wawrinka bat Roddick:3-0 abandon

Il a  vraiment fait très chaud à Rome cette année pour un début de mois de mai.

Nous sommes rentrés tôt à l’hôtel ce soir. Le petit bar à l’angle a été étonné de nous voir déjà: comme d’habitude, 2 verres de prosecco et une menthe à l’eau ; oui, on a un peu d’avance.

Et le gardien de nuit nous a enfin regardés d’un air bienveillant: c’est vrai, ce petit bonhomme qu’on ramène exténué tous les soirs  à une heure indue…Il était temps que çà s’arrête!

Il était temps que çà s’arrête parce que tu as 11 ans, parce que j’espère que tu as attrapé le virus, que tu as juste l’eau à la bouche et que tu reviendras à Rome. Je voudrais te montrer encore tant de choses dans cette ville éternelle, continuer à te faire découvrir mon Rome à moi, toute mon adolescence, et que tu inventes le tien.

Quelques pas: stazione Termini. Train: Fiumicino, mais ils l’appellent aussi aéroport Leonardo da Vinci.

Italien 2° langue alors ?

  • Bonjour,

    Le monde reste à découvrir pour chacun de nous, même si nous nous faisons guider,laissons les chemins s'ouvrir sur l'inconnu et soyons les explorateurs de notre propre temps de vie !

    · Ago over 6 years ·
    Img 7811

    Michele Hardenne

Report this text