L'Année Dernière à Villetaneuse

robert-de-saint-loup

-Vas-y, jtai vue y a un an, ici là sur la Grande Place, t’étais accoudée à la balustrade avec ton petit haut et tout, on s’est parlé pendant, chais pas, trois heures, un truc comme ça. On a parlé du kiosque à journaux, des vieux qui tchatchent toute la journée sur les bancs, du collège ZEP, du kébab de la gare… C’était coup de foudre puissance dix, mais kek chose de bien… 


-Qu’est-ce tu racontes ? Arrête de myhto, t’es qui toi d’abord ?


-Olala ! Respire wesh. On s’est raconté la vie, et ceci et cela, et tu m’as donné rendez-vous dans un an à l’arrêt du bus. Voilà ça fait un an, chuis revenu, tas vu…


-Rendez-vous dans un an ? C’est quoi ct’ histoire de psychopathe ?


-Mais si, c’était pour embrouiller ton keumé, çui-là qui joue aux cartes tout le temps, il est chelou, ma parole ! Maintenant on part ensemble, en mode escapade romantique, jtemmène jusqu’à Cergy.


-Sa mère, maintenant ktu ldis, je me rappelle vite fait. Ok, c’est ti-par !

 

 


 

D’après L’année dernière à Marienbad d’Alain Resnais (1961)

  • Oui ça explique pourquoi nos parents ne voient pas le cinéma de minuit de la même manière ( quoi les années 60 sont une sorte de cinéma de minuit contemporain)

    · Ago about 11 years ·
    Japon dos orig

    jone-kenzo

  • Ah le cinéma ! Comme un bonbon qui pique, un truc acide et drôle que j'aime lire et qui m'amuse beaucoup !

    · Ago about 11 years ·
    Ma photo

    theoreme

  • 61 ??? miladiou ça me rajeuni pas !!
    Jolie histoire, qui marche...

    · Ago about 11 years ·
    D9c7802e0eae80da795440eabd05ae17

    lyselotte

  • C'est dynamique et frais; langage marrant !

    · Ago about 11 years ·
    Mains colombe 150

    psycose

  • Un langage d'jeun bien dans l'air de notre temps !
    Je ne saurais écrire ainsi (à moins de faire un stage :) )
    Un coup de foudre couleur cité... pour un éclair qui ne s'oublie pas.

    · Ago about 11 years ·
    015

    carmen-p

Report this text