Larmes enfermées

Troma Oz

La parole mal assurée

Les mots pas très bien choisis

Pour ne pas trop bégayer

Tu ne parles pas tu cries

Car les cris résonnent dans ta tête

Ils sont ton lot quotidien

Tranchants comme des baïonnettes

Ils déchirent tes desseins

Maladroit comme un enfant

Plutôt que de faire tomber

Les objets un peu brillants

Tu préfères tout casser

 

Et quand tu crache ta haine

Que tu vomis ton chagrin

Que tu caches ta peine

Tes larmes enfermées dans tes poings

 

Je ne vois que tes blessures

Tes injures et tes ratures

Alors à ta place je pleure

Pour exprimer ta douleur

 

La violence est ton langage

Tu as grandi en son sein

Ton unique paysage

Sont les paumes de tes mains

Tu arbore un regard noir

Pour baisser les yeux des curieux

Pour qu'ils ne puissent pas voir

Ce qui gronde sous tes cheveux

Inspirer le dégout et la peur

C'est l'armure qui t'a choisi

Pour te protéger le cœur

De l'ignorance et du mépris

 

Mais quand tu crache ta haine

Que tu vomis ton chagrin

Que tu caches ta peine

Tes larmes enfermées dans tes poings

 

Je regarde tes brulures

Je te vois te faire exclure

Alors à ta place je pleure

Pour effacer ta douleur

 

Un peu trop grand pour ton âge

Tu imposes ta souffrance

Les cinq ans de ton visage

Ne pardonnent pas tes outrances

S'ils savaient ce que tu vis

S'ils savaient ce que tu penses

Ils n'auraient que du mépris

Pour les bourreaux de ton enfance

 

Mais ils te voient cracher ta haine

Ils te voient vomir ton chagrin

Ils ne voient pas cachée ta peine

Tes larmes enfermées dans tes poings

 

Petit teigneux sans vergogne

Bagarreur de la récré

Ils ne voient que quand tu cognes

Pas quand tu cours te cacher

Ils entendent tes hurlements

Pas ce qui les a créés

Ils ne voient que le méchant

Jamais l'enfant apeuré

 

Alors tu crache ta haine

Alors tu vomis ton chagrin

Et tu caches ta peine

Tes larmes enfermées dans tes poings

 

Petit frère moi je pleure

J'ai connu un autre passé

Petit frère ta douleur

J'aimerais t'en protéger

 

Mais toi tu crache ta haine

Toi tu vomis ton chagrin

Et moi je cache ma peine

Mes larmes enfermées dans tes poings

 

 

 

  • Comme c'est touchant ; comme la vie fut violente pour ce petit frère. très émouvant, j'en ai les larmes au yeux.

    · Ago about 1 month ·
    Morning in jama%c3%afca

    li-belle-lule

    • Merci, désolé pour les larmes, mais ravi que ça ait pu procurer quelques émotions...

      · Ago about 1 month ·
      Default user

      Troma Oz

  • Bravo pour ce poème si beau, si douloureux...

    · Ago about 2 months ·
    Louve blanche

    Louve

    • Merci beaucoup aussi

      · Ago about 2 months ·
      Default user

      Troma Oz

  • J'avais zappé celui, bravo !

    · Ago about 2 months ·
    Femme dos fenetre1

    odess

    • Merci beaucoup

      · Ago about 2 months ·
      Default user

      Troma Oz

Report this text