Le Banc

Muriel Roland Darcourt

Elle est assise sur un banc, elle regarde les passants au travers de ses larmes.
La neige tombe en même temps que le jour et elle reste là, au milieu de la cohue, de cette rue remplie du vacarme que font les gens pressés lorsqu'ils sont attendus.
Elle serre dans ses mains un mouchoir blanc qu'elle porte à ses yeux pour essuyer par instant le trop plein de chagrin, et son sourire figé a perdu de son charme.
Dans ses pensées, le souvenir fugace de ses belles années. De ses rêves dévorés jusqu'au dernier, celui de compter pour quelqu'un dans ce vaste monde, et la ronde de ses amours qu'elle n'a pas su garder lui revient en mémoire, virevoltant un moment avant de s'effondrer.

Plus tôt, elle a préparé le repas, comme une offrande à qui viendrait malgré tout, pour ne pas sombrer tout à fait, et mis une jolie robe pour aller jusqu'au bout, puis, elle est descendue dans la rue, pour se noyer dans la foule.
Elle a trouvé ce banc, s'est assise sous les flocons versatiles pour contempler les traces de pas que les inconnus laissent traîner là, preuve éphémère de leur passage dans la ville.

Les vitrines s'éteignent, elle reste seule avec sa détresse. Elle pleure sur sa vie, sur elle, la tristesse de son devenu.
En face d'elle, sur l'autre banc, un homme seul la regarde, une bouteille à la main, il part d'un rire tonitruant, se lève et l'apostrophe d'un « Vous attendez le prince charmant ? Moi je n'attends plus rien ni personne. » Sa voix résonne, avinée. Ses vêtements sont déchirés. Elle hésite un instant.
Suis-je seule au point de l'inviter ? Ce triste ivrogne mérite-t-il de partager mon repas, vais-je donc le faire monter chez moi ? Dans mes placards il y a une chemise propre, un pull bien chaud et quelques chocolats. Cet homme, visiblement a besoin de tout cela.
« Je rentre, il fait froid, voulez-vous dîner avec moi ? »
L'homme la regarde fixement, puis il lâche un « Certainement pas ! » avant de boire la moitié de sa bouteille. « Je suis libre moi Madame, libre de faire tout ce dont j'ai envie et vous croyez peut-être que je souhaite passer la soirée enfermé avec une femme qui chiale ? Je ne fais pas du social. »

Elle se lève et murmure : « Vous avez raison. Deux perdus ne font pas un sauvé. »
Il vient vers elle. « Ça fait une heure que je vous regarde et vous ne faîtes que ça, pleurnicher sur vous-même. Un peu de joie et de gaité en cette nouvelle année ! »
Il lui tend la bouteille que la veille sûrement elle aurait regardé avec mépris. Elle la prend.
Et elle boit, en souvenirs de ses fêtes d'antan, elle boit pour s'oublier un instant.
Le clochard la regarde avec un grand sourire. Il lui raconte une histoire qui la fait rire.
Et de bouteilles en récits de vie, de fous-rire non retenus, de connivences, sous la neige qui tombe sans répit, sur ce banc témoin de ses errances, elle passe l'une des meilleures soirées de toute son existence.

  • Cela pourrait être un tableau de Hopper

    · Ago 5 months ·
    Tete alpaga

    campaspe

  • Feuille,YEAHHH,lierre
    griffe,Fée,nervure,Rééé,psaume
    lambris,pétale,d,étamine,O,vent,latent
    d,assise,jetée,O,fil,d,un,banc,dé,fil,l,an,O,grès
    pastel,fusain,pore,s,thé,palier,de,Bas,DO,passant,s,juste
    l,instinct,d,un,moment,d,instant,t,AH,nettt,HEY,thé,R,Rééé,
    candeur,tacite,O,pré,D,UT,temps,diurne,parure,d,étoffe
    AH,rosée,aube,sceau,lettt,s,Rééé,MI,nettt,sens,d,alliance
    pouce,SET,annulaire,vernis,coulis,FA,l,ange,d,encre,cou
    vers,d,écuyère,concrète,chimère,pas,Rééé,d,abstrait,.
    Chouette,Page,sur
    JOH,liii,mot,nettt,Beat,yeux,YEAHHH,.
    Bonne,soirée,toute temps craie,
    de,note,thé,table,banquise,sur,chaise,dix,vent,s,
    d,encre,sue,jet,perle,s,lettt,s,vol,lettt,s,sur,Bonne,Année,.

    · Ago 11 months ·
    2012 09 07 12.19.16   copie 92

    Fil,Hip,Oohhh, 18 Rockin Cher

  • Le Bonheur surgit là où il sent qu'on a besoin de lui. Mais il est discret, il faut l'entendre frapper à la porte, même dans la rue !

    · Ago 11 months ·
    Oiseau... 300

    astrov

  • Quelle belle histoire ! Un instant de bonheur pour ces deux éclopés de la vie !

    · Ago 11 months ·
    Louve blanche

    Louve

Report this text