Le cancer du Saint

arthur-roubignolle

Le cancer du Saint


Bien que d'un caractère exceptionnel, le cancer du Saint peut se déclarer chez des sujets absolument sains et non encore canonisés.

Le cancer du Saint affecte en général l'auréole (et non pas l'aréole!). Les premiers symptômes sont un affaiblissement lumineux de celle-ci. Des mesures assez précises ont même été effectuées aux laboratoires du Vatican (les fameux lab'oratoires).

Les techniciens pontificaux ont constatés une perte de 0,50 lumens par watt, ce qui nous donne, selon la formule U x R : I une perte d'intensité de 0,0020 microlux.

Cette perte lumineuse va en s'aggravant au fur et à mesure de la maladie, jusqu'à parfois l'extinction complète de l'auréole.

Le seul remède connu à ce jour est le Dévotium 2000, un médicament à base d'hosties consacrées broyées avec des olives de Kalamata.

Mais le traitement n'est pas garanti du tout.

La chimio-prière par contre est très efficace bien qu'assez destructrice.

Le premier cas de cancer du Saint a été observé en 1615 à Naples, sur la personne de Saint-Ignace.

Celui-ci se mit à développer des métastases chaque fois qu'il rentrait en extase.

On lui appliqua aussitôt sur tout le corps des rayons non pas X, (puisqu'ils n'étaient pas encore inventés), mais des rayons solaires.

Par précaution on le fit aussi macérer pendant vingt jour dans du vinaigre de Xérès.

A la suite de ce traitement de choc, et malgré ces macérations, (peu orthodoxes il faut bien le dire) Saint-Ignace perdit tous ses cheveux.

Une chanson circula à l'époque dans les rues de Naples, le refrain en était :


« La tignasse à Saint-Ignace

Est perdue et c'est pas jouasse

La tignasse à Saint-Ignace

Est foutue, et c'est dégueulasse

Tradéri lala

Tradéra lonla... »


Pour garder des Saints sains en son sein, l'Église impose aujourd'hui des mesures draconiennes.

Les canonisations se font avec un canon de 75 à tir rapide et le dépistage du cancer du Saint est obligatoire dès l'âge de 33 ans.

Il n'est hélas toujours pas remboursé par la sécurité monacale, la CPAM (Caisse Primaire d'Assurance Mystique) ne veut rien savoir...


Et avec Fillon (qui n'est pas en odeur de sainteté en ce moment) et qui veut supprimer la Sécu s'il est élu, il ne faut pas s'attendre à des miracles de ce coté là...


Mais espérons que tous nos Saints hommes, saurons résister à ces symptômes...

Amen !




  • Génial, comme toujours, c'est vrai ;-)

    · Ago over 3 years ·
    Tombe%cc%81e neige

    ynnej

  • Mon Roubi, tu as retrouvé ta verve et ton allant. Ton esprit tord les mots avec une jubilation communicative. Je suis communiquée. Merci. Et tu fais fort en parlant de saint. De suite le mysticisme nous prend, le bougre et nous te suivons jusqu'au bout. Amen.

    · Ago over 3 years ·
    D9c7802e0eae80da795440eabd05ae17

    lyselotte

    • Lyselotte, ma verge, euh ma verve (pardon pour ce lapsus) est toujours vaillante oui.

      · Ago over 3 years ·
      P1000170 195

      arthur-roubignolle

    • Heureuse de le constater mon cher. Mais je n'ai pas une seconde douté de ta verge...heu pardon, de la vigueur de ta verve.

      · Ago over 3 years ·
      D9c7802e0eae80da795440eabd05ae17

      lyselotte

  • Oh punaise !! Te voilà fort inspiré Maître Roubi !! Un régal !! Merci à toi , tu nous manquais trop ...

    · Ago over 3 years ·
    W

    marielesmots

    • Merci Marie, tes commentaires aussi me manquaient...

      · Ago over 3 years ·
      P1000170 195

      arthur-roubignolle

Report this text