Le Cinéphile.

Hervé Lénervé

Le cinéphile (cinéma), souvent confondu avec le cynophile (chiens) et quelque que fois, mais plus rarement et que par les obsédés, le gynécologue (cul).

J'ai un pote qui se dit cinéphile, car ça fait bien devant les filles, mais en fait, ce qui l'intéresse dans les films ce sont les erreurs.

Il est capable de visionner pendant des heures le même film pour repérer de mauvais raccords de plans, des fautes de dialogue, des anachronismes, mais si tu lui demandes de quoi traite le film, il n'en sait strictement rien, il ne l'a pas vu.

Souvent, comme il est bête comme une poule qui, elle, a… Ella… elle a  au moins, l'excuse, d'être une bête, il corrige des trucs qui sont bons.

Hier, il me disait.

Putain je visionne « Meurtre dans un jardin anglais. » les cons, ils se sont gourés ! Même pas capable de reproduire une bagnole avec le volant du bon côté.

Oui, je vous le disais, une flèche, le mec, sans les indiens. De plus, le film se passe au XVII siècle, je ne sais pas où il a pu y voir une voiture ? Il a dû visionner dix films anglais en même temps. De toute façon ce film est fallacieux, moi je l'avais regardé, jusqu'à « The end » en croyant regarder un polar, alors qu'il n'y a même pas le plus petit meurtre, là-dedans. Je dis, que Peter Greenaway se fout de notre gueule dans les grandes longueurs de brasses en dos crawlé, papillons, ou les grandes largeurs, c'est pareil, pardi !

(J'ai mis un « s » à papillon, car j'appelle mes lecteurs ainsi, ce n'est pas méchant. Tel les papillons, légers, ils viennent, ils partent, ils volettent, ils virevolettent en voletant au gré du vent.)

Un jour mon pote en visionnant un porno, il parait, (car je n'en regarde pas), que c'est bourré d'erreurs ce cinéma maison, chambres à baiser. En visionnant « Ça glisse au pays des merveilles dans la culotte du zouave du con de l'Alma. » Il y reconnut sa femme à son tatouage sur le cul. Ça l'a mis à terre, mon pote, il en est tombé sur le cul, mais n'est pas mort sur le coup.

Depuis, il a délaissé le cinéma, il s'est mis à la lecture, c'est lui qui corige toutes mes textes.

  • Moi je suis ciné et cyno files. Et puis je ne suis pas gynécologue mais j'aime bien le porno passke c'est le seul cinéma qui ne ment pas à son spectateur et qui ne demande pas de fausses déductions philosophiques. Par exemple, dans "Cette salope d’Amanda" , Amanda était vraiment une salope, alors que le vrai ciné aurait aimé lui trouver des circonstances atténuantes pour lui faire monter les marches de Cannes, mais non, c'est juste une salope ! C'est décevant mais tellement reposant pour l'âme :o)))

    · Ago about 2 months ·
    Gaston

    daniel-m

    • Très bonne analyse cinématopornographique. :o))

      · Ago about 2 months ·
      Photo rv livre

      Hervé Lénervé

  • ça papillonne sur la toile...
    L'erreur échue mène.

    · Ago about 2 months ·
    Photo0486

    apolline

  • j'ai bien ri, merci

    · Ago about 2 months ·
    Coeurs parapluie

    valerianne

  • Au moins il connaît la marque de la montre à quartz de César dans 2 heures moins le quartz avant J.C !

    · Ago about 2 months ·
    30ansagathe orig

    yl5

  • Pas le temps de commenter :-))

    · Ago about 2 months ·
    Visage etaine eire capture %c3%a9cran

    Etaine Eire

    • Ne pas commenter, c’est déjà une indulgence. :o))

      · Ago about 2 months ·
      Photo rv livre

      Hervé Lénervé

    • Toi, tu cherches les embrouilles ! :o))

      · Ago about 2 months ·
      Photo rv livre

      Hervé Lénervé

Report this text