Le cours du temps

another-day

Courte réflexion sur l'espérance humaine - et donc, auto-critique - et ses conséquences. Des oiseaux, des saisons, semés comme de la poussière d'étoiles. Un jour, j'écrirai quelque chose de plus long.

Il n'y a plus qu'à attendre.

Attendre que le temps passe.


Les premières hirondelles déploient leurs ailes dans un ciel brouillé.

Pommelé de nuages blancs, il semble, lui aussi, attendre que vienne le printemps.


Le printemps arrive, mais rien n'a changé.

Il n'y a plus qu'à attendre.


L'été s'immisce entre les arbres, les charge d'odeurs lourdes.

Les oiseaux se cachent du soleil, enfouissent leurs corps brûlants dans le cours du fleuve.


La saison s'achève, mais rien n'a changé.

Il n'y a plus qu'à attendre.


L'automne essaime ses graines rouges.

Le ciel se pare de nouveaux atours.


Les oiseaux disparaissent lentement, emportés par la brise, soulevés par le vent.

Il n'y a plus qu'à attendre.


Et quand vient enfin l'hiver, le monde a changé.

Les oiseaux, les arbres, le ciel, tout est mort.


Rien ne renaît sous les cendres éparpillées çà et là, bringuebalées par la brise.

Il ne sert plus à rien d'attendre.



  • la répétition, un refrain éternel, et quand quelque chose change alors c'est le scandale, la faute à... pour moi changez de rouge à lèvres pour un qui se verra encore plus, moi je ne vous dirais que merci d'avoir changé les habitudes en aventure...

    · Ago over 5 years ·
    Portrait pawel pou livre11x18

    Pawel Reklewski

  • Joli

    · Ago over 5 years ·
    Vava wlw

    ella

Report this text