Le seuil d'un préambule

hinareva

Griffonnage sur le vif et sensation lointaine

L'aube embaume la chambre des matins de septembre qui s'étaient déguisés pour paraître juin.Sans rapport à demain. La façade de la fenêtre semble absorber le croissant diurne, tout en éclaboussant ta nuque d'un éclat d'incertitude. En entaillant ma joue d'un baiser rieur. Les yeux papillonnant de ces rideaux ouverts. Paraissent animés d'une indolente liberté qui les font se mouvoir au rythme des courants.

Ma propre paresse se repose à l'ombre des pensées cognant contre l'abandon. Un flot de visages en paysage dichromatique façon pointillisme. Ou bien portrait réaliste sépia nuance mélancolie. S'emmêle aux polaroids frais d'hier sentant l'huile d'olive . Pigments de couleurs hypnotiques . L'arôme Van Gogh accentue ce rose ibérique. L'arôme des vignes root acoustique. Ce bleu lambeau de pêche acidulait les préambules. De nos soirées au cœur d'orage Un air sonore parfume la pièce. Anadyomènes notes soul sur une reprise d'Hôtel California. Volume bas .Assez pour disperser les effluves pop rock de la nuit dernière…

Mes souvenirs se distraient dans un sample. Replay Moriarty en ambiance tamisée. Âmes croisées tout juste effleurées, collision, fragment d'arrêt sur le son l'esquisse d'un sourire en guise de taquinerie. Flagrance d'éther dans les ruelles sourdes de nos pieds ankylosés. Rhum,Cava,Ratafía.Verres isolés sur un comptoir bavard. Shoes-désamour, jetées sur une carcasse d'essuies glace.

Je reviens à toi, mi floraison, mi graine en bourgeon. Petite pousse en retard d'heures sans limite d 'horizon. Ta silhouette se découpe dans la naissance du jour. Perdue dans l'archipel entre le pervenche et le turquoise éclatant. Fresque de nos étés blanc argentique dans la pépite de tes fantaisies. Uppercut duveteux d'une rêverie acrylique. Au seuil d'un préambule. D'une matinée aussi distante qu'un pétale d'hibiscus.

  • j'aime l'enchevêtrement de tes métaphores. Une prose poétique comme je les aime. Je me retrouve bien dans ce texte où se cisèle images drues et reprises surprenantes, désarçonnantes et parfois cinglantes. Beau long et beau texte
    Sophie ^^ +++

    · Ago 5 months ·
    6a012876c02e5d970c019affb02dba970d 500wi

    suemai

  • Diablement poétique ! Une pépite !

    · Ago over 5 years ·
    Louve blanche

    Louve

    • L'adjectif est bien trouvé, merci Louve

      · Ago over 5 years ·
      Siren

      hinareva

  • voici une brève bien poétique.

    · Ago over 5 years ·
    Cavalier

    menestrel75

    • merci, c'était l'impression recherchée, la contemplation est souvent propice à la poésie/écriture

      · Ago over 5 years ·
      Siren

      hinareva

Report this text