Le vieux

karen-k

Le vieux

 

 

 

Le vieux fumait sa pipe.

Il nous gonflait le vieux ces derniers temps à toujours radoter ses exploits passés.

Merde, on décline il faut bien l'accepter. Ce qui était bien c'est qu'il s'attendrissait, il devenait plus tendre, plus affectueux.

Juliette avait mis sa nouvelle robe rose et elle essayait de le faire rire, enlaçant ses tous petits bras autour de son cou.

Et ça, ça l'enchantait le vieux, rien de mieux qu'une petite fille gaie pour alléger le poids des années.

La vieille, elle, ben elle vieillissait, toujours dans son jardin où les jasmins mauves embaumaient.

Elle passait ses journées à parler avec la voisine, elle rêvait de peinture, de partir loin du vieux, de ressentir à nouveau le jaillissement de la vie dans son ventre, dans ses seins, dans son cœur.

La tonnelle où il faisait bon boire un verre de vin.

C'est là que j'ai passé l'après-midi avec elle.

C'est là que je me suis dit que jamais on ne vieillit, que les désirs restent chevillés au corps et à l'âme et que tout ce qu'on n'a pas vécu nous revient en boomerang et nous explose la tête de regrets et de rancœurs.

Et je me suis dit que c'était sûrement pour ça que la chatte miaulait sans cesse.

Report this text