Les mondes

bleuterre

J'ai tenu sa main blanche, sa grande main de mère, je ne savais pas que la colère pouvait lui faire du mal. Alors parfois, je criais, je trépignais sur place. Je voulais être le centre du monde. Pour qu'elle soit toute à moi, dans l'écoute de ce que j'avais comme désir.

Ses mains étaient comme deux grandes ailes protectrices, et je ne savais pas qu'un jour, je serai si loin de ces mains douces.

Maintenant, je me mets rarement en colère, et je ne tiens plus sa main. Maintenant, je ne sais plus qui est le centre du monde, si c'est elle, moi, les hommes politiques ou les économistes.

Il me semble que différents mondes se côtoient, et chacun constelle son monde de couleurs et d'étoiles qui se frôlent, se touchent, s'entrechoquent. Parfois un monde explose et entraîne les autres dans sa chute, parfois, il se meurt à petit feu, parfois, il grandit et fait danser les autres à sa musique dans une valse endiablée.

Quand un monde se meurt, il laisse un grand trou dans l'univers mais la carte de géographie d'un autre monde s'enrichit des souvenirs de ce monde perdu. C'est une loi universelle et vérifiable. Il y a transplantation des racines de l'ancien monde sur une nouvelle planète. Ces racines donnent vie à de nouveaux paysages inédits, mêlant le neuf et le vieux.

Certains paysages sont touffus, denses, irrespirables, quand ils suent les secrets enfouis.

D'autres ont de larges espaces comme de grands bras ouverts et accueillants, d'autres sont désertiques comme ceux qui ont dormi leur vie.

Ainsi, moi qui ne voyage pas, j'enrichis mes paysages intérieurs au fil de mes rencontres et l'univers entier m'est souvent offert, mais je n'en ai pas toujours conscience.

Il arrive que l'exploration vienne d'un livre, écrit par quelqu'un d'autrefois, ou quelqu'un de lointain, et brusquement, un autre monde étranger vient encore s'implanter sur ma planète, une nouvelle plante, jusque là inconnue naît et se met à fleurir dans mes jardins enfermés.

Pourquoi je vous raconte tout cela ?

Sans doute parce que ces douces mains de mère m'ont montré le chemin qui va des anciens vers les nouveaux mondes.  

  • Fantastique ! C'est de la métaphysique sensible et empreinte d'une belle foi poétique.

    · Ago over 2 years ·
    11033880 825117154233339 6283109977325325793 o

    Yannick Bériault

  • c'est magnifique et intime et magique en même temps comme tes poèmes. Vibrant et dense. Coup de cœur pour l'écriture vraiment un enchantement.

    · Ago almost 4 years ·
    Bbjeune021redimensionne

    elisabetha

  • "Ainsi, moi qui ne voyage pas, j'enrichis mes paysages intérieurs au fil de mes rencontres et l'univers entier m'est souvent offert, mais je n'en ai pas toujours conscience." J'aime beaucoup....

    · Ago almost 4 years ·
    Cocoteau

    feather

    • Oh !! Merci Feather d'être passée par là, et d'avoir apprécié mes mondes.

      · Ago almost 4 years ·
      120x140 image01 droides 92

      bleuterre

    • C'est une belle réflexion je trouve.

      · Ago almost 4 years ·
      Cocoteau

      feather

Report this text