LES MURS VEGETAUX de PATRICK BLANC

Muriel L.

Visionnaire de nos futurs lieux de travail et d'habitation, PATRICK BLANC à été et restera, pour ma part, une source inépuisable d'inspiration...
PATRICK BLANC a été une source inépuisable d'inspiration lors de mon projet d'examen en décoration d'intérieur et le restera.
Mon choix s'est orienté vers PATRICK BLANC, tout d'abord pour son immense talent et pour sa passion pour les plantes.
Il a eu cette idée de génie en créant ces murs de verdure à la "Verticale", avec une quarantaine de plantes au m2, qui varient en fonction du lieu et des disponibilités. Toujours différents les uns des autres.


Célèbre pour ces murs végétaux (Quai Branly, Opéra de Taipeh à Taiwan...),  qu'il insère au coeur des villes, entre autres. PATRICK BLANC travaille avec des architectes de renommés internationales comme Jean Nouvel, Andrée Putman, Edouard François... en réalisant ses murs végétaux à travers le monde.
Il réalise une robe végétale pour le défilé haute couture de Jean-Paul Gaultier en 2002 et, pour Stella Mc Cartney en 2007.
Artiste Botaniste, Scientifique de haut niveau, PATRICK BLANC trouve son inspiration au coeur de la forêt tropicale.
Lauréat à l'Académie des sciences en 2001 et talent d'or en 2002, il est également l'auteur de plusieurs ouvrages.
PATRICK BLANC dit : "Face à un mur végétal, on ressent une impression de liberté, de foisonnement, d'exubérance qui évoque les tropiques, même lorsqu'on est en Europe et qu'il s'agit d'espèces tempérées".


Etant très sensible à mon environnement, je pense que PATRICK BLANC est un précurseur de notre BIEN-ETRE de demain. Toutes les plantes ont une fonction. Elles sont éléments d'isolation, car une couche d'air est aménagée entre le cadre métallique et le mur du bâti.
Elles sont également un excellent moyen de dépolluer l'air à l'intérieur de nos espaces de vie, ce qui contribue et contribuera à notre BIEN-ETRE et à notre SANTE de DEMAIN.
Pour moi, PATRICK BLANC est un VISIONNAIRE et un REFERENCERENT pour notre FUTUR.


MURIEL L.

XXX

Report this text