Les parpaings, suite et fin de « c’est pas bô de vieillir ».

Hervé Lénervé

L’histoire pesante de la pensée.

Vos vous souvenez peut-être de cette histoire du type, qui en ayant mare d'égarer tous les objets de son quotidien, avait commencé à attacher ses clés, ses télécommandes, son portefeuille à des parpaings pour en limiter le déplacement. Maintenant, pour être tout à fait sincère, le mec en question, c'était moi ! Il est inutile de mentir puisque vous pouvez encore vérifier l'ancien texte sur le site, donc ma franchise reste sujette à caution.

Le fait est, que l'excès des manies devient vite obsessionnel au point que c'est bientôt la manie qui vous mène à l'excessif. Des parpaings j'en avais mis partout, il y avait plus de parpaings dans mon intérieur qu'il n'y en avait dans les murs extérieurs. Voilà le propos, j'avais atteint les limites de mon idée géniale et « le pratique » devint bientôt « l'invalidant ».

Car je n'avais pas deviné qu'à lier, ainsi, tous mes égarements, j'allais créer des liens, affectifs cette fois, entre eux. Ma femme avait tendance à disparaître, je l'avais arrimée à un parpaing et ce qui devait arriver, arriva, ils partirent tous les deux refaire leur vie en Amérique Latine. Maintenant je rigole, car j'imagine la gueule de ma femme quand elle dut payer l'excédent de bagage avec son amant-parpaing planqué dans la valise. Mais là n'est pas le pire, Comme on dit : « un parpaing de perdu dix de retrouvés ». Non le pire est toujours à venir ! (Méditez cette prophétie) et le pire advint donc, un beau matin où il ne faisait même pas beau, pour autant.

Ma mémoire était défaillante, c'est commun en vieillissant. Souvent la méthode corrective chez le normal est le post-it, chez le dingo, chez moi, elle fut le parpaing. J'accrochais toutes mes idées à des parpaings. Heureusement des idées, je n'en avais pas tant que cela, heureusement, effectivement je l'avais déjà dit « heureusement » mais j'avais oublié de le noter d'un parpaing, disons alors, que j'étais doublement verni par la chance.

Maintenant, avez-vous remarqué que les gens, qui s'aiment, finissent toujours par se ressembler (observation subtile) ? Comme l'amour rime avec toujours, mais seulement en poésie, dans la vie les Amours se barrent et vous restez qu'avec le toujours (réflexion douloureuse). Toujours seul,  comme un con (constatation grossière).

Bref, qu'y a-t-il de plus léger qu'une pensée ? Conséquemment les parpaings de mes pensées prirent le poids de moins qu'une plume et s'envolèrent de concert en vol nuptial. Je perdis mes idées et mes parpaings qui commençaient, même au prix de gros, à me coûter bonbon. Je n'avais dans la tête que du parpaing et penser en parpaing, c'est comme jongler avec des pavés, c'est lourd et le lourd est fatigant, c'est connu. J'étais donc épuisé du matin au levé, au soir à border. Mes rêves étaient pesants, mes veilles harassantes. Mon esprit malade tournait à la vitesse d'un chantier en construction. On me prescrit un casque et du repos en maison de repos, en asile psychiatrique, oui, admettons ! N'ayons plus peur de soi, ayons peur des autres (c'est plus sain). Des médecins en blouse blanche me disaient plein de choses intéressantes qui ne m'intéressaient pas et des malades en pyjama anciennement blanc me disaient un tas de folies qui m'affolaient. Je pris conscience que je n'allais pas très bien en chez moi et le pire pour la folie, c'est de ne l'être pas assez pour l'ignorer (apophtegme douloureux). Je me défenestrai un beau matin où il pleuvait et par sécurité, je m'étais attaché un parpaing autour du cou pour être assuré de couler à pic au fond du macadam, ma bonne dame, mon bon monsieur, c'est fini pour aujourd'hui et pour moi, aussi (conclusion létale) !

  • C'est un peu lourd (même si c'est du lourd) comme chute non ? ... :o)))

    · Ago over 6 years ·
    Gaston

    daniel-m

    • J’aime bien ton double sens à « la chute », comme « au lourd », du reste. Merci, l’ami !

      · Ago over 6 years ·
      Photo rv livre

      Hervé Lénervé

  • Vous avez fini de vous parpaingniser comme d'autres se calepainisent ( de calepin)?
    Enfin, je compatis.
    Bon Dimanche aussi.

    · Ago over 6 years ·
    1338191980

    unrienlabime

    • Promis, je ne ferai plus ! De toute façon je suis tout raplaplat maintenant. :)) A demain !

      · Ago over 6 years ·
      Photo rv livre

      Hervé Lénervé

    • Oui sûrement.

      · Ago over 6 years ·
      1338191980

      unrienlabime

  • Je me souviens de ce texte en effet...la suite n'est pas mal non plus, même si la fin est dramatique ! Je vais regarder où je mets les pieds à présent...

    · Ago over 6 years ·
    Louve blanche

    Louve

Report this text