Les portes de nos rues

nawyecky

Depuis que j’ai compris

Le sens du vent

Depuis que j’ai vu

Ces jours un peu gris

J’ai quitté ce vieux banc

Au bois un peu  pourri  

Et sous les pierres j’ai vu

Ces fleurs sans abris

Je pensais pouvoir  

Les emporter

J’ai cru quand on dit

Tout va s’arranger

J’ai cru quand on  nous dit

De ne pas nous inquiéter

On s’en prend aux sentiments

On s’en prend à ce moment

A ce mirage hors du temps

Qui nous rend parfois si lents

On s’en prend aux sentiments

Qui nous laissent un peu absent

A s’écarter de ces nuages

A se rêver comme avant

On oubli que très souvent

On nous passe par-dessus

On oubli que si souvent   

Nous avons laissé les clefs

Sur les portes de nos rues

Nous avons laissé partir

Ce a quoi nous avions cru

On s’en prend aux sentiments

On s’en prend à ce moment

A ce mirage hors du temps

Qui nous rend parfois si lents

On s’en prend aux sentiments

Qui nous laissent comme des enfants

Report this text