L’HOMME QUI PÉTAIT (Version Longue)

René Kalfon


Il était une fois un homme qui pétait
mais un homme qui pétait, ça ne fait pas une histoire
et encore moins un conte de fées
puisque tout le monde le fait
au moins une fois par mois,
si ce n'est comme moi
au moins une fois par jour.
Donc je répète.
Il était une fois un homme qui pétait à répétition.
Et comme sa femme un jour lui a bien fait sentir
qu'elle ne pouvait plus supporter
ses pets si répétés,
il est parti en lui disant,
car s'il était péteur, il n'en était pas moins poète :
« Je pars
pour que tu aies, d'une part,
comme on le dit, la paix,
mais aussi, d'autre part, le silence
que donne l'absence de pet. »


Report this text