L'île aux sens

sophie-copinne

Réécriture d'un poème intitulé Rêverie.

Je découvre ton île, après un long voyage,

Parfumée de lilas, aux oiseaux d'apparat.

Bercée par l'océan, un abri sans nuage,

Les vagues en glissant effacent tous tes pas.


En corsaire aguerri, je passe à l'abordage,

Sur tes lèvres carmin je dérive déjà.

Affrontant le levant et accostant ta plage,

Je caresse ta peau de mes doigts délicats.


Un instant suspendu, transporté par le vent

Au voile vaporeux de l'impudent corsage,

Qui laisse deviner tes contours enivrants...


Je plonge dans tes yeux pour y noyer ma peine.

Je pose mes baisers sur ton corps si sauvage

Et me laisse envoûter par ton chant de sirène.

Report this text