Ô Toulouse

clemstonem

Hommage à ma ville natale.

Ma ville n'est pas la plus belle, ni la plus grande et encore moins la plus visitée, mais on finit toujours par l'aimer avec ses défauts et ses qualités. Claude Nougaro la chantait. Hymne d'amour, il n'a jamais pu oublier d'où il venait. Aujourd'hui, à mon tour, j'aimerais rendre hommage à ma ville.

Chère ville rose, à chaque coup de blues, tes briques rouges réchauffent mon coeur. Les clochers de tes églises semblent crever le ciel comme pour rappeler que seul Dieu peut te juger. Le Capitole, ton emblème, m'inspire tant par sa beauté que par son histoire.

Ô mon pais, toi qui a été témoin de mes premiers pas. Tes jardins m'ont accueilli et tes musées m'ont instruis. Je me souviens de mes ballades en bateau sur ta Garonne. Je me souviens de mes courses le long de ton canal du midi. Je me souviens avoir été transporté vers des contrés lointaines lors de mes après-midi à la Cité de l'espace. Je me souviens de mon regard émerveillé devant la profusion de livres quand je me baladais dans la médiathèque. Je me souviens de certains concerts à la Halle aux Grains où ma mère m'amenait.

 

On s'est souvent moqué de notre accent, de notre fière chocolatine. Pourtant, il est sacré parce que nous savons d'où nous venons, nous. Notre occitan est riche et nous accompagne partout.

On dit que c'est une petite ville. Pourtant, nous avons le tramway et le métro. Notre Zénith reçoit les plus grands artistes et peut contenir onze mille personnes. Pensez qu'à chaque fois que vous voyez un avion Airbus dans le ciel, il vient de chez nous. On a gardé le charme des petites rues du moyen-âge et des grands boulevards rénovés par Haussmann. On a gardé les cafés pittoresques et les restaurants étoilés. On a gardé les petites boutiques perdues dans les rues tortueuses et les grands magasins de luxes.

On la décrit comme une ville festive et on a raison. Ici on danse et on chante, on découvre des artistes à chaque coin de rue. La place Saint-Pierre a abrité mes meilleures soirées, d'un bar à l'autre, on fait de belles rencontres. Bienvenue chez nous, d'où que tu viennes, un petit whisky et la fête peut commencer ! Toujours bon enfant, on vous montrera à quel point l'ambiance du Sud est folle ! Quelle que soit la musique que tu écoutes, il y aura une boite de nuit qui te correspondra.

Dix-neuf boucliers de Brennus, 4 fois champion d'Europe. Un palmarès unique. Le rugby, c'est une institution chez nous. Les jours de match, nous portons fièrement les couleurs de notre club, le rouge et le noir ; puis on se retrouve entre amis, une bière à la main. Assistez à une finale au Capitole et vous comprendrez l'amour que l'on porte à ce sport. Fille comme garçon, nous connaissons tous les règles. On commence à jouer dès l'âge de cinq ans. Le Stade Toulousain, une légende ne meure jamais.

Pendant les vacances ? Il fait chaud et beau ici. Nous avons le ski à une heure de route, l'océan à deux heures, la mer et l'Espagne à une heure et demie.

Jean Tirole, prix Nobel de l'économie ; Lydie Salavyre, prix Goncourt ; Jean-Luc Reichmann ou bien encore le groupe de musique Cats On Trees, viennent de Toulouse.

 

Alors voilà, je suis née ici et je n'en suis jamais parti.

  • C'est très joli comme texte, on ressent tout l'amour que t'as pour ta ville. &ça donne envie d'y vivre aussi :)

    · Ago over 5 years ·
    Cat

    dreamcatcher

    • Viens donc faire un tour ici, tu ne seras pas déçue ahah ! Merci de m'avoir lue en tout cas :)

      · Ago over 5 years ·
      Effy kaya

      clemstonem

    • Je suis venue quand j'étais petite, mais ma mémoire ne m'aime pas je crois, alors je reviendrai ;)

      · Ago over 5 years ·
      Cat

      dreamcatcher

Report this text