Pane sèche

Hervé Lénervé

Toujours pas d’idée.

Rien, toujours rien, pas d'idée ! J'ai beau me défoncer au Trichlo, ça n'me fais plus rien ! Il faudrait que je passe à la Nitro.

Mais attention, la Nitroglycérine c'est délicat à manier, quand ça bouge, ça pète et quand ça pète, ça pue. Un pet de Nitro, ça te pourrit l'intérieur d'une baraque pour trois ans sur n'importe quels calendriers sérieux. Une chance que la baraque se soit envolée, évaporée, disparonez. Plus rien de la baraque.

Comme par hasard ? Ça va être facile maintenant, pour mesurer les trois ans ? De toute façon, la Nitro, mon docteur me la déconseille.

Donc, toujours à la recherche d'idées délirantes et toujours absentes, je suis rentré dans une secte fermée, c'était ouvert.

Eh, je ne le savais pas que c'était une secte, moi ! C'n'était pas marqué dessus, non plus : « Secte de la sainte mère, Michel et du saint père, Noël. »

Moi, je cherchais plutôt des adeptes du Vaudou, spécialisés dans la magie noire, obédience poupées et aiguilles. Maintenant, ça ne les empêche pas d'égorger quelques poulets en même temps, si le cœur leur en dit. Tout ça, toujours pour retrouver des idées.

Il aurait bien eu les Extra-Terrestres. Mais j'en ai déjà tant parlé qu'ils sont plus nombreux ici, que sur leur planète.

Les belles-mères. Pas de bol la mienne est sympa.

Même sympas, il faut toujours qu'elles trouvent le moyen de nous emmerder, les belles doches !

Mais, de toute façon on papote, on papote, mais, moi, j'ai atteint ma limite d'âge, oui, de lignes, c'est pareil, c'est lié.

Allez Bonne Journée, quand même !

Report this text