Pas le temps

wen

150 personnes. Comment n’avaient-ils pas pu imaginer les conséquences ? Bien sûr ils ne pouvaient pas imaginer la révolution qu’allait entraîner la fameuse découverte de la dissociation logique des atomes en 2069 mais lorsqu’ils l’ont commercialisé, ils devaient quand même bien se douter des problèmes que ça poserait ! 130 personnes. Ah la la, qu’est-ce que c’est agaçant ces files d’attente devant les téléporteurs. 120 personnes. Je m’en souviens parce que c’est l’année de naissance de ma grand-mère. Elle me racontait souvent que tout est allé très vite après la publication de la découverte. Bon, ce n’est pas possible là, il faut que ça avance. 98 personnes. J’ai mon rendez-vous aux bureaux de Sydney dans huit minutes, et j’ai promis à maman de passer à Tokyo l’embrasser avant de rentrer à Rio pour chercher Thomas avant de l’emmener à Vienne pour son cours de violon. Mais comment faisaient-ils avant ? 82 personnes. A peine cinq ans plus tard, en 2074, les premières téléportations d’organismes vivants étaient testés, des lézards m’a-t-elle bien précisé car ils estimaient que c’était les organismes les plus complexes avant les hommes. 68 personnes. Et seulement dix années plus tard, en 2084, le premier humain entre deux téléporteurs séparés de 20 mètres l’un de l’autre. C’est amusant. Ah ! Bientôt c’est à moi. Plus que 59 personnes devant moi me dit le compteur. Il était temps. En 2090, les premières liaisons étaient établies entre New York et Londres. Les six premières années furent quasi-exclusivement consacrées à l’étude des moyens de réduction des coûts et la minimisation de l’énergie nécessaire pour la téléportation en grand nombre. Il aura suffit de découvrir l’uranix sur la lune pour opérer la vraie révolution. Un million de fois plus puissant que l’uranium et sans la moindre radioactivité. C’était impératif après les accidents nucléaires qui ont bien failli nous faire disparaître de 2020 à 2050. Une navette spatiale a installé un premier téléporteur, à l’endroit de l’alunissage de Neil Armstrong dit la légende. Mais je n’y crois pas beaucoup. 30 personnes. Et ensuite, tout est allé encore plus vite. Les coûts étant moindres, les fabricants ont commencé à faire voyager par téléportation la totalité de leurs marchandises. 20 personnes. Le nombre de téléporteurs à usage industriel s’est accru. L’arrêt des transports traditionnels a entraîné une décrue rapide de la pollution mondiale. 15 personnes. Les téléporteurs ont pu ensuite être acquis par les particuliers. Un autre monde a pu commencer. 10 personnes. Le monde n’était plus un village global, c’est devenu un appartement global. 8 personnes. On travaille à Londres, on boit un verre à Berlin, on dort à Montréal. 4 personnes. Les villes se sont spécialisées. Paris et Rome pour les vestiges culturels. 3 personnes. Rio ou Montréal pour dormir. 2 personnes. Sydney ou Londres pour les réunions de travail. 1 personne. Tiens, il faut que je pense à repasser à Londres d’aille… Swoosh…

  • J'ai essayé de mettre un peu d'espoir dans ce texte car lorsque, à l'époque, j'avais lu les autres contributions à ce concours, tout était noir et pessimiste. Même si j'essaie de ne pas être un "ravi de la crèche", il n'en reste pas moins que je veux croire en l'avenir. Et à titre personnel, la téléportation a toujours été mon rêve de SF le plus fort. Merci beaucoup de ton commentaire en tout cas pour mon premier texte déposé sur WLW à l'époque.

    · Ago over 7 years ·
    Francois merlin   bob sinclar

    wen

  • Ben y a 67 lectures et pas de com', il sont tous entrain de dormir à Rio, comme Clo-clo. C'est un texte magique comme un petit Léonard, et ça va nous arriver sauf si on reste si cons que notre société va exploser vaincue par l'enflure de ses ambitions. Si NKM était là elle te dirait que ça a l'air chouette parce que ça ne pèse rien en CO2. T'as regardé le coût en CO2 ? Moi j'm'en fiche du CO2, j'ai bien aimé ton texte et je sais déjà où j'ai envie de me téléporter. Y en a qui ferait une drôle de tête !

    · Ago over 7 years ·
    Gants rouge gruauu 465

    eaven

Report this text