PIgalle

sandra-berlain

Non, ce n’est pas facile de bosser dans ces conditions

Non, ce n’est pas facile de revenir à la raison

Oui, je travaille à Pigalle mais la nuit me fait du mal

Pigalle la nuit, Pigalle me nuit

Non, je n’ai pas peur des malotrus ou des voyeurs

J’trimballe plein d’euros, j’ fais d’ la monnaie au casino

Oui, je travaille à Pigalle et je sais que c’est banal

Pigalle te roule, Pigalle me saoule

Non, je n’ai pas peur des psychopathes ou des dealers

Même s’ils visent la tête, armés de haches ou de machettes

Oui, je travaille à Pigalle mais j’ai vraiment la dalle

Pigalle ça pue, Pigalle me tue


Il se peut qu’un jour, je trouve l’amour

Dans les bras d’un gars qui m’ dira : « viens on s’en va ! »


Pigalle c’est rien mais Pigalle me tient

Oui, si je reste là, c’est parce que moi je connais qu’ ça

C’est comme un réflexe, je quitte ma vie, j’oublie mon sexe

Oui, je travaille à Pigalle, je n’ suis pas une femme fatale

Pigalle me prend et Pigalle me vend

Non je n’ai pas prévu, de passer ma vie dans la rue

J’ai plus d’un tour dans mon sac, ici j’ai appris l’arnaque

Oui, je travaille à Pigalle et crois-moi ça va faire mal

Mais si Pigalle le sent, Pigalle me pend

Oui Pigalle je fuis, Pigalle ma vie

Report this text