Poème : Tristesse

Paul Stendhal

Tristesse

Écoutez cette histoire,
C'est celle d'un homme épris d'amour,
Trop d'amour à l'y croire,
Qu'il en devint si lourd !


En l'an quatre vingt quatre,
Il rencontra sa si belle dame,
Qu'il mena près de l'âtre,
Pour unir leurs deux âmes.


De ce beau mariage,
Julie, Maxence, Philippe et Paul,
Naquirent, tel présage,
Au temps des années folles,


Voguant sur les nuées,
En rayonnant la lueur du temps,
S'aimant passionnément,
Vivant une épopée.


Mais les années passèrent,
Tout comme le temps qui a flétrit,
Cet amour si sincère,
Narguant les flatteries.


Bien trop tard il comprit,
Que leurs deux cœurs n'étaient plus heureux,
Que sa femme chérie,
Ne croyait plus en eux.


Quelque quinze ans plus tard,
De cette union si belle et si rare,
Après tant de bonheur,
Ils en firent leur malheur.


Seul devant son miroir,
Il y pleure, un si triste vacarme,
Les yeux emplis de larmes,
Aux idées les plus noires.


Écoutez cette histoire,
De cet homme épris de tant d'amour,
Auquel il voulait croire,
Pour une vie, toujours.

© Paul Stendhal
C.E le lundi 02/11/2020
.
Musique : Amira Willighagen ~ Live in Concert ~ Amazing Grace
Photographie : © Paul Stendhal 


  • De trop aimer, l'on se perd…
    Bonne nuit Paul, fais de beaux rêves.

    · Ago about 8 years ·
    Version 4

    nilo

    • Bonsoir Nicole,

      Ce n'est pas de trop aimer que l'on se perd, car l'on n'aime jamais trop, mais c'est d'offrir un amour pur et sincère qui nous détruit.
      Merci de ton très gentil commentaire.
      Au plaisir de te lire.
      Bien amicalement.
      Bises à toi.

      Paul Stendhal

      · Ago about 8 years ·
      Icone avatar

      Paul Stendhal

  • Très beau texte inspiré par des sentiments profonds de grande déception.
    Revivre le passé
    Revenir en arrière
    Se sentir agressé
    Refuser, sincère
    de croire qu finit
    l'amour tant bien nourri
    Exit l'espoir
    Oyez l'histoire
    de cet amant déçu
    triste d'avoir perdu
    ces années si belles
    qu'il voulait éternelles.

    · Ago about 8 years ·
    Welovewords 002 300

    phine

    • Bonsoir Phine,

      Merci pour ce très beau poème en réponse, et pour le compléter, je me permets de l'agrémenter un peu plus :

      Espoir

      J’aurais tant aimé te dire
      J’aurais tant aimé t’écrire
      J’aurais tant aimé te lire
      J’aurais tant aimé te voir
      J’aurais tant aimé te croire
      Au soir de tous les soirs.
      J’aurais tant aimé t’aimer
      J’aurais tant aimé te donner
      J’aurais tant aimé te garder
      J’aurais tant voulu te serrer
      Dans mes bras enlacés,
      J’aurais tant voulu t’aimer
      Et, être aimé de toi, par notre amour pardonné.
      J’aurais tant souhaité que nous ne fassions qu’un
      J’aurais tant souhaité que nous bercions notre amour d’un air câlin
      J’aurais toute ma vie rêvé de ne pas vivre un si grand chagrin,
      Car à l’heure où je te découvre,
      Et, où mon cœur s’ouvre,
      Je m’aperçois que je n’ai pas su te séduire,
      Je m’aperçois que je n’ai pas su t’attendrir,
      Je m’aperçois que je n’ai pas su te chérir,
      Ni d’ailleurs t’entendre,
      Ni d’ailleurs te comprendre,
      Et sur le tas de nos cendres,
      De mémoire, ce qu’il nous faut je rassemble,
      Afin que pour l’éternité nous restions ensemble.
      Toi mon si tendre amour
      Celui de tous les jours,
      Et, celui de toujours.
      Je pleure de nos malheurs
      Et, garde à jamais notre bonheur
      Tout au fond de mon être, blotti tout contre mon cœur,
      Notre si tendre, notre si bel amour,
      Ma mie, ma chérie
      Pour la vie,
      Avec tant d’espérance.

      © Paul Stendhal

      A plaisir de te lire.
      Bien amicalement.

      Paul Stendhal

      · Ago about 8 years ·
      Icone avatar

      Paul Stendhal

  • Douleurs et déchirures d'un amour qu'on croit éternel!

    · Ago about 8 years ·
    13335743 1312598225434973 3434027348038250391 n

    Colette Bonnet Seigue

    • Bonsoir Colette,

      Comme tu l'écris si bien, douleurs et déchirures du coeur qui s'incline devant la raison de l'éternité !
      Au plaisir de te lire.
      Bien amicalement.

      Paul Stendhal.

      · Ago about 8 years ·
      Icone avatar

      Paul Stendhal

  • toujours

    · Ago almost 10 years ·
    Photo0004 465

    walter-ego

  • Il n'y a jamais trop d'amour mais pas assez à le partager. Un beau texte.

    · Ago almost 10 years ·
    Le premier baiser 300

    enki

Report this text