Quelques gouttes de peau froides

moujik

Quelques gouttes de peau froides

Glissent de tes cheveux
Et cambrent ton dos

Le Nil de tes muscles
Les recueille
Et les guide

Plus bas
Dans une fossette
Dont elles marquent le relief
Elles s'assemblent

Quelques gouttes
S’aventurent
Entre tes reins

Certaines s'arrêtent
Et laissent
La signature
De leur dernier voyage

Je suis les lignes
Du livre d'or de ton corps
Qui s'écrit
Puis s'efface

Avec comme seuls pinceaux
Mes mains

Et ma langue
Je continue
La calligraphie

Cette histoire
Est écrite
Je ne suis que
L'enlumineur
De tes désirs

Je poursuis
Ce conte de peau mouillée
Là où les gouttes
L'ont laissé

Trempant un pinceau
Dans une fossette
Je reprends un paragraphe
Inachevé

Confondant le sujet et l'objet
J'imagine des chapitres
Pour t'émouvoir
Et te surprendre

Tu lis les yeux fermés
Ces phrases que je compose
Et tes frémissements
Guident mes mots
Et m'inspirent

Quand tu te figes
Je sais que tu apprécies
Un passage

Soudain
Tu prends la plume 
Et en guise de fin haletante


Tu traces un cri

Report this text