Qu'est ce que la normalité?

ysabelle

Quel est le meilleur exemple que nous puissions donner à nos enfants ?
Existe-t-il un modèle de vie en dehors duquel il est inconcevable d’être bien ?
Faut-il que toute question posée ait sa réponse ?

Voilà ce à quoi je suis confrontée depuis quelques jours.
Dure est la norme.
Cruel peut être le jugement.

A partir de quel moment le fait de vivre différemment doit-il supposer une explication permanente ?
A partir de quel moment le fait d’arriver à assumer sa solitude et la préférer à une relation humaine de substitution doit-il être considéré comme une aberration ?
A partir de quel moment le fait de cultiver un jardin secret devient-il une faute ?

Je ne détiens pas la science infuse. J’essaie, dans la mesure de mes moyens, d’agir le plus honnêtement possible, de la façon qui me soit la plus fidèle, avec sincérité, avec faiblesse parfois, mais toujours du mieux que je peux.
Le fait que je sois un peu plus compliquée, un peu plus ambiguë, un peu plus tortueuse dans ma logique fait-il de moi un paria ? Cela fait-il de moi quelqu’un d’infréquentable ?
La différence, l’incompréhension qu’elle suscite, sont un sujet de crainte pour les personnes qui ne savent penser qu’en binaire. J’ai la chance, bien que trop souvent source de souffrance, d’avoir un esprit de nuance, d’être intuitive, de ressentir des détails. Pourquoi cela doit-il être une source d’écartement, de ghetto intellectuel et émotionnel ?

Touts ces questions ce soir. Parce que je veux l’équilibre de mes enfants. Parce que je veux qu’ils puissent être ouverts à tous les chemins, à l’infini des possibilités que leur offre la vie. Je veux qu’ils sachent qu’il n’existe pas une seule voie juste mais qu’il y a LEUR voie.
Je veux qu’ils soient conscients qu’être adulte ce n’est pas nécessairement enter dans un schéma rassurant ou s’identifier aux autres mais que c’est avant tout accepter d’être soi. Qu’ils découvrent que la souffrance peut être bénéfique pour autant qu’elle nous ouvre le cœur, qu’il est possible que ce soit dans nos moments les plus sombres que nous trouvions la lumière, que nos passions nous les portons en nous et qu’il ne faut pas les attendre de l’extérieur, qu’il faut toujours garder la force et le courage de nos rêves. Arriver à coupler ce que nous dictent notre instinct, notre cœur et notre intelligence.
La vie n’est pas facile, il se peut même qu’elle ne rime à rien, que finalement notre seul but sur terre soit de passer de la naissance à la mort, sans un mot, sans une trace. Qu’importe, nous sommes là.
Il suffira d’aimer…

  • Et oui , rester soi- même n'est pas toujours aisé... bravo !!!

    · Ago about 12 years ·
    Seville place  d'espagne

    lydine

  • Merci à vous. Vos mots rassurent et font du bien!

    · Ago about 12 years ·
    20170621 cbc 495   copie

    ysabelle

  • S'il faut vraiment "donner un exemple", alors il ne peut y en avoir de meilleur que celui d'une personne qui tente de vivre et d'avancer en respectant ses convictions et ses besoins propres, loin parfois du consensus habituel...
    Si tes enfants te sentent en accord avec toi-même, et sentent que c'est cela qui compte, malgré la difficulté, alors tu auras réussi ton boulot de maman.
    Et non !! Tu n'es pas une mauvaise mère ... :-) (je suis allée lire ton poème !!)... heureusement, il n'y a aucune obligation à être toujours présente et toujours parfaite. Au contraire, soyons faillibles, fragiles, humains... soyons nous avec eux...

    · Ago about 12 years ·
    Jos phine nb 7 orig

    junon

  • Reçu 5/5 en ce qui me concerne, j'adhère pleinement à cette juste pensée.

    · Ago about 12 years ·
    St barth 052

    jb0

  • j'ai toujours dit que les parents créent des besoins à leurs enfants alors qu'ils n'en ont absolument pas besoin, finalement de prendre le temps d'écouter sans répondre, juste entendre pour comprendre et montrer les choses avec sa propre vie, ils prendront ce qui est à leur portée, les cours à la fac on en retient que vingt pour cent tout le reste s'apprend plus tard où jamais... Bref personne ne peu répondre, juste parler de soi comme exemple... Le sage? Coyote...

    · Ago about 12 years ·
    Page couverture avec sorci%c3%a8res 305 ko bis 326x461 rec 11

    Pawel Reklewski

  • "Je veux qu’ils sachent qu’il n’existe pas une seule voie juste mais qu’il y a LEUR voie." aaah si tout le monde prenait cette belle phrase à la lettre...elle respire la liberté d'être comme tout ce texte. Merci, car ça semble tellement peu évident pour tant de monde.

    · Ago about 12 years ·
    Alfred stevens la myope 1903 92

    myope

Report this text