Retrouvailles.

Elodie Legale

Tout était calme, et puis tu es apparu. Pour être honnête, j'espérais ne plus te revoir. 
J'ai su te pardonner mais tu m'as fait si mal. 
Je sais que je t'ai dans la peau. Je sais que c'est pour toujours... J'espère que tu comprends, j'aurais préféré que tu te tiennes à l'écart, que nous fassions nos vies chacun de notre côté. 
Avec le temps, j'ai appris les signes, alors cette fois tu ne m'auras pas. Je t'ai vu arriver trop tôt pour que tu puisses faire tes dégâts habituels. Cette fois, j'ai le dessus. Bouton de fièvre de malheur.

Report this text