Reviens-moi

Mini Pouce

S’il te plaît, reviens-moi.

On ne m’avait pas appris jusque là ce que pouvais être la bonté, on ne m’avait pas montré que la douceur et le regard pouvaient être les meilleurs langages, qu’il n’y a jamais eu besoin de mot pour exprimer ce que notre cœur veut dire.

Moi je n’ai que les mots, ma seule arme de défense, et pourtant ils sont si perdus face à toi. Les phrases ne se font plus, les mots n’apparaissent plus, je les aligne, les mets les uns après les autres et pourtant il n’y a plus de sens.

Avant toi la souffrance guidait mes doigts sur le papier, les mots étaient mon échappatoire, ils me permettaient d’étouffer le cri que je n’arrivais pas à lâcher.

Mais face à toi je suis confuse, je veux tout dire, tout faire et aller trop vite. Tu m’impressionnes par tant de gentillesse, que je cherche en toi où peut se trouver la part d’ombre qui m’aura élevé jusqu’ici.

Alors s’il te plaît, ne part pas maintenant, laisse moi encore y croire.

Pardonne moi ces erreurs, où peut-être les erreurs des autres, je n’ai que trop pris l’habitude du mal, que le bien me met mal à l’aise.

J’ai craché ma douleur sur toi alors que tu n’y étais pour rien, j’ai pris la place des monstres pour faire de toi ma victime, alors que ton innocence face à l’horreur ne méritait que d’être préservée. Jamais je n’aurais cru qu’il fallait devenir bourreau à son tour pour se rendre compte de ce qu’on à vécu, et pourtant…

Je rêve encore de ton visage et de ta peau si douce.

Reviens-moi. 

Report this text