Schupplater à Munich

dambrezy

Schuplattler à Munich


Depuis la cime d'une montagne, un homme et une femme adossés contre leur twingo jaune scrutent une ville qui s'étend à perte de vue : Munich. Attirées par les bruissements qui remontent de la cité, ils décident d'y descendre. Dans les rues bondées la voiture se mêlent à l'effervescence, se fraye un chemin, participe à l'animation. Sur une grande place sur laquelle est dressée une immense tente, les twingos entrent. L'homme et la femme sont aussitôt sollicités pour participer à un Schuplattler endiablé.


Photo 1 : Un jour de printemps. Un couple de trentenaires est arrêté sur le promontoire d'une montagne fleurie des Alpes bavaroises. L'homme est appuyé sur le capot d'une Twingo jaune et la femme est debout près de lui. Du doigt, sa fiancée montre Munich plus bas. Ils sont tous les deux enjoués et montrent leur enthousiasme en souriant largement.


Photo 2 : Vue aérienne. La twingo longe un lac sur une route qui serpente. On discerne la ville qui se rapproche. Opulente et accueillante, elle semble agir comme un aimant.


Photo 3 : La voiture franchit le panneau Munich. Une grande animation y règne. Une haie d'honneur constituée d'hommes et de femmes en habits traditionnels les accueille. La ville, particulièrement verte et fleurie, allie modernité et passé historique.


Photo 4 : La voiture est à l'arrêt pour laisser passer une procession. On peut voir, depuis l'arrière de l'habitacle, le couple se sourire tandis que, devant eux, un homme avec une grosse moustache brune coiffé d'une casquette traditionnelle et une forte femme aux nattes blondes, tous les deux joviaux, ont presque l'œil collé au pare-brise


Photo 5 : Vue aérienne. La twingo, seul véhicule dans la foule, arrive à l'entrée d'une immense tente, qui jouxte une grande roue colorée dont toutes les nacelles sont occupées.


Photo 6 : La twingo est sous la tente dans l'allée centrale. De part et d'autre, d'immenses tablées bruyantes à perte de vue. Devant, sur la scène, un orchestre joue tandis qu'un groupe effectue un schuplatter.


Photo 7 : Le couple de trentenaires, entraîné hors de la voiture par une farandole de danseurs est sur la scène et participe au schuplatter. Le spectateur central, la twingo, semble les regarder faire la fête.


Photo 8 : Il fait nuit, la twingo roule. De face, dans l'habitacle, on distingue le couple qui est heureux détendu. Par la lunette arrière brillent les lumières de la ville. L'animation est derrière eux. La twingo les a amenés à la fête, a participé à la fête et désormais elle les conduit vers la tranquillité.


  • L'orthographe correcte est "Schuhplattler"

    Cette danse étonnante s’appelle donc "Schuhplattler". "Schuh", c’est la chaussure et "plattler", c’est un mot du dialecte bavarois qui signifie quelque chose comme taper, frapper.

    J'ai habité quelques années à Münich ... ;-)

    · Ago almost 7 years ·
    Printemps   2011   n%c2%b0 n%c2%b0 016 n b

    akhesa

    • Exact. Pour avoir moi-même vécu quatre ans à Freiburg ma faute est impardonnable.

      · Ago almost 7 years ·
      Default user

      dambrezy

Report this text