SUCCUBE

dechainons-nous

Démon de mes nuits


..... Il était encore très tôt ce matin quand j'entendis sonner à la porte

Son visage d'ange me souriait et me circonscrit de son auréole

Nous nous voyions pour la première fois, son empreinte hantait déjà mon esprit

Elle se présenta comme mon démon de minuit envoyé par un Cupidon désoeuvré

Les deux ailes de son histoire s'étaient brûlées au sein des enfers

 L'Esméralda avait gardé le souffre au fond de son coeur

Elle m'embrouillait l'esprit de son bacchanal appétit

Le venin bouillonnait sous sa langue de velours, et m'empressait d'écouter sa mélodie.

Elle se vouait de tous les saints, et me la jouait Marylin s'étend de bonheur

La garce envahissait mon corps à fleur de peau

La puissance de l'ange sème sa poudre, et échafaude sa sentence

Elle me préparait son étreinte mortelle pour me faire monter au septième ciel

La Gorgone m'aspirait dans son regard, et me sacra prince des ténèbres

Sa main serpentait, s'enroulait et se lovait le long de mon torse

Chacune de ses pulsions incendiait mon paradis perdu

Nous glissions dans un linceul qui nous accompagnait dans une descente infernale

Les pavés des bonnes intentions, chahutaient nos corps célestes

Le venin d'amour tétanisait ma conscience devenue inconsciente

Quand les sirènes à tue tête me tirèrent de ce rêve

Je me levai précipitamment, quelqu'un sonnait à la porte ....


Lcm

Report this text