Sympathique!

menestrel75

Invisible.
Elle lui dévoile son allant à l'encre sympathique
Tard dans la nuit, dans le secret de sa plume
Au creux de ses songes, ses rêves oniriques
Elle la publie tendrement en parfum de brume

Dans son journal intime, dévêtue, elle le consigne
Et le désire, secrète, aimante, entre ses lignes
Tout à elle offert, ardent sur son vélin couché
La partition d'une union requise, mille fois jouée

Dans les arabesques, les déliés d'une consonne 
Elle apprivoise son corps, ses invites qui résonnent
Dans les voyelles soufflent leurs cris, plaisir partagé,
Ponctuation qui offre tant de façons de s'aimer
 
Mais elle se réjouit tristement que ses encres
Blanches, rouges, bleues, noires soient anonymes,
Elle joue à se déjouer de toutes ces ancres
Qui l'attirent et demeure à jamais pusillanime.
Report this text