Telle Andromaque

marivaudelle

Votre main caresse mes cuisses,
Tant de douceur, quel délice,
Je la sens effleurant mon calice,
Puis légèrement, titiller mon clitoris.

Excitation, frissons, véritable supplice,
Vos doigts mouillés en moi s'immiscent,
Partis à la découverte de mes abysses,
Humidité, chaleur, nous voilà complices.

Andromaque, je m'empale sur votre pénis,
Sentant votre sexe qui lentement glisse,
Vous vous laissez faire, jouant au novice,
Je m'épanouis, douce fleur de lys.

Vos doigts dansent sur mon pubis,
J'aime le contact de votre peau si lisse,
Le bout de mes tétons se durcissent,
J'accélère, « Pourvu qu'il jouisse ! »

Report this text