Ton corps et ta peau

Pascal Ladhalle

Sur ta peau, sur ton corps

Et quand mes mains 

Glissent sur ta peau

Que je rends satin 

Dans des caresses crescendo

Je la sens frissonner

Sous mes doigts fugueurs

Et ton corps s’abandonner 

Quand ils l’effleurent

Et pour mieux étendre

Cette divine sensation 

Ils doivent dépendent

De tes frissons

Secrètement tu me guides

Au travers de tes désirs 

Et je suis avide 

De les assouvir

Et Mes mains s’affolent

Sur ta peau, sur ton corps 

Comme un oiseau qui s’envole 

Perdu en plein essor

Mes mains glissent avec justesse

Sur ton corps étendu

Unies de mes caresses 

Et ta peau confondue

Sans ta peau, sans ton corps 

Je suis comme en exil

Tu es le trésor

De mes voyages tactiles

Je m’égare alors 

Dans tes courbes et dans tes creux

Que forme ton corps

Quand il devient feu 

Et Mes mains s’affolent

Sur ta peau, sur ton corps 

Comme un oiseau qui s’envole 

Perdu en plein essor

La chaleur de ta peau

M’invite maintenant

Sans retenue, à l’assaut

De ton corps si brûlant 

Mes baisers le parcours

Pour te dire combien

Te faire l’amour

Commence avec mes mains

Texte de Pascal Ladhalle.

Protégé et déclaré comme propriété de l’auteur.

Report this text