Tranche les Ombres, fends les nuages ! - 33

Pascal Bléval

Le combat s’anime, mais Mokran le Sombre semble toujours trop fort. Serait-il invincible ?

Franchissant la garde de Mokran, Garanthé tranche la substance éthérée du corps du Démon. Avec un hurlement de douleur, le Sombre se jette en arrière, esquivant un nouveau coup qui l’aurait tranché net à hauteur du bassin. J’ai le sentiment que jamais ma Froide-Lame ne m’aurait permis un tel exploit. Ma nouvelle arme semble deviner les mouvements de mon adversaire, les anticiper, et dans une certaine mesure, agir à ma place.

Un liquide visqueux, clairet, coule du cou de Mokran, là où Garanthé vient de l’entailler. Le Sombre tâte sa blessure d’un air surpris. Je me prends à sourire.

—             Je peux te blesser, je suis donc capable de te tuer !!!

Mais le Sombre se ressaisit et me fixe, méprisant.

—             Regarde-toi, tu tiens à peine debout ! Crois-tu me faire peur avec tes mots vides de sens ?

Aussitôt, il se ramasse sur lui-même et se jette sur moi à la vitesse d’un boulet de canon. Il me percute de plein fouet et je suis projeté en arrière avec force. Mon dos vient s’écraser contre l’une des colonnes du Temple, et je ne parviens à tenir debout que par un véritable miracle.

À demi assommé par le choc, je vois le Sombre s’approcher de moi avec un sourire torve. Il savoure sa victoire, qui ne fait plus aucun doute à ses yeux.

Est-ce ainsi que ma geste s’achève ? Vais-je mourir, ici et maintenant ?

Report this text