un conte éthéré

menestrel75

l'éther endort parfois ou vous anime terriblement
Un jour de pluie et de soleil
car bien sûr jour de printemps
j'étais assis sur un arc-en-ciel
je regardais passer les gens

quand tout à coup o merveille !
une créature, un évènement
je n'avais rien vu de pareil
depuis au moins deux mille ans

d'une beauté hors du commun
un regard d'azur enflammé
un visage doux aux traits fins
un corps par artiste sculpté

de mon assise, descendis
et je courus vers la belle
je vous désire que je lui dis
elle me fixa de ses prunelles

"on ne se connaît pas me dit-elle
comment pourriez-vous me désirer?"
parce que vous êtes la plus belle
et mon coeur ne peut me tromper

"si vous me désirez, je vous désire"
répondit la belle ingénue
alors dans une envolée de plaisir
je l'emportais dans les nues.
Report this text