Un inventeur oublié.

arthur-roubignolle

Un inventeur oublié.


Tout le monde aujourd'hui a oublié le nom de l'inventeur du débouche-évier. Jules-Amédée Brougnard.

Cet homme remarquable qui, par cette invention, (modeste certes), a cependant contribué à améliorer la vie de millions de ménagères en prise avec leurs éviers bouchés, a aussi inventer pleins d'autres trucs moins connus.

Chercheur prolixe et intarissable, c'est lui qui inventa :


1° Le nounours péteur. Cette peluche émettait des pets odorants, pets censés faire rire les enfants. L'invention hélas, fut vivement rejetée par les parents ne supportant pas ces odeurs nauséabondes... (mais cela faisait cependant beaucoup rire les enfants quand ils voyaient les grimaces de leurs parents...).


2° En 1824, Jules Amédée, qui est aussi fin gourmet invente : la crème renversée à l'endroit. Il s'agit, comme son nom l'indique d'une crème renversée, mais qui était renversée AVANT d'être servie, ce qui fait que lorsqu'on la renversait pour la servir elle se retrouvait à l'endroit. Cette innovation culinaire ne connut absolument aucun succès.


3° Toujours en 1824, il invente la cravate à dos. Jules Amédée, constatant que rien n'est fait pour agrémenter le dos des hommes imagine une cravate destinée à être portée uniquement dans le dos. Là encore, et malgré l'originalité de cette invention, c'est un cuisant échec commercial.


4° Ne se décourageant jamais, c'est en 1825 qu'il imagine le « Baby Rugby ». Il pense que cette innovation satisfera les amateurs de ballon ovale, laissés pour compte dans les bistrots à cause de la prépondérance du Baby-Foot. Tout comme le Baby Foot, il s'agit d'une table en bois avec des joueurs miniatures actionnés par des manettes. Cette invention fit un flop total car lorsqu'il y avait une mêlée, tous les joueurs coinçaient leurs manettes entre elles, et impossible ensuite de les démêler autrement qu'à la disqueuse...


5° Toujours dans le domaine du sport et s'inspirant du vélo d'appartement, il conçoit à l'intention des motards, une «  moto d'appartement ». Cet appareil, très pratique pour l'exercice des motards en chambre faillit connaître le succès. Hélas, les premiers clients qui achetèrent cette invention décédèrent suite aux vapeurs toxiques émises par l'engin. Jules Amédée ayant oublié de préciser dans la notice d'emploi qu'il fallait impérativement ouvrir les fenêtres de la chambre pour utiliser son appareil.

A la suite d'un long procès pour « tentatives d'assassinat sans préméditation. Jules Amédée sort blanchi de l'affaire et se lance de nouveaux dans les inventions.


Son court séjour en prison lui a donné des idées. C'est ainsi qu'il imagine un « pain à la limaille de fer ». Qui permettrait aux prisonniers de scier des barreaux tout en faisant semblant de manger un sandwich pour tromper les gardiens. Hélas, les détenus sur lesquels il teste cette invention ont d'horribles maux d'estomac.

En 1826 il part au Sahara dresser une cartographie très précise des dunes de sable. Sa fameuse « Carte des dunes de sable du Sahara, position et altitude précises ». Si elle n'en reste pas moins un exploit de relevés topographiques jamais égalé à ce jour, du fait de sa très faible pérennité, effacée d'ailleurs à la première tempête de sable un mois après, fut un fiasco complet (malgré de nombreuses félicitations de la part de Sociétés Géographiques éminentes...).

Pas découragé par tous ces échecs, il lance en 1828 un jeu de société basé sur les fonctions trigonométriques réciproques, le « Tridoku », sorte d'ancêtre du Sudoku. Mais hélas, ce jeu, uniquement compréhensible par des diplômés en mathématiques supérieures de Polytechnique ou d'Harvard, ne se vends pas.


Décidé à faire quelque chose de plus utile, c'est en 1829 qu'il crée le  « Psychotron ». Un appareil destiné à guérir les psychoses. Il dépose un brevet et vend son appareil aux asiles psychiatriques. Hélas, trois fois hélas, son appareil marche trop bien et guérit réellement les patients. Les autorités de santé, ayant peur que cet appareil fassent perdre aux psychiatres leur clientèle et ne vide les établissements psychiatriques, l'interdit aussitôt.


Pour une fois qu'une de ses inventions aurait pu connaître le succès, la voilà prohibée !


Jules Amédée en tomba d'ailleurs dans une longue dépression dont il ne réussit jamais à sortir.

Et c'est un Ier avril 1830 qu'on le retrouva suicidé chez lui.

Jules Amédée se donna la mort en s'appliquant sur le visage un  de ses propres débouche-évier qui, tout en lui débouchant certes les sinus le fit passer nez en moins de vie à trépas assez promptement par asphyxie. 


(Mais au fait, comment fonctionnait le Psychotron ? C'était très simple en fait, grâce à des électrodes branchées sur le crane le Psychotron diffusait en boucle des poèmes symbolistes et romantiques, tels ceux de Baudelaire ou de Gérard de Nerval. Après seulement deux heures de ce traitement les patients se disaient guéris et voulaient absolument quitter l'hôpital et entreprendre immédiatement des études de bouchers-charcutiers ou de plombiers-zingueurs!).


PS: (Jules-Amédée n'est en aucun cas l'inventeur du saucisson. On le confond souvent avec son cousin, Jules-Achille Brougniard qui en est le véritable inventeur ...).





  • :o))) c'est pas lui qui a inventé les fraises Néo zélandaise truffées d'aiguilles?

    · Il y a 2 mois ·
    Gaston

    daniel-m

  • Je connais un géomètre qui travaille sur une île volcanique, il doit refaire le cadastre toutes les semaines, quand c'est pas la lave qui s'épand, maintenant c'est la remontée des eaux qui modifie les bornes !

    · Il y a 2 mois ·
    30ansagathe orig

    yl5

  • Mon invention Préférée est la 3 :-)

    · Il y a 2 mois ·
    Visage etaine eire capture %c3%a9cran

    Etaine Eire

    • Il m'en reste quelques exemplaires, à vendre pas cher...

      · Il y a 2 mois ·
      P1000170 195

      arthur-roubignolle

    • Comme Etaine, j’ai un faible pour la cravate de dos. Maintenant faire un beau nœud de cravate ne va pas être aisé. :o))

      · Il y a 2 mois ·
      Photo rv livre

      Hervé Lénervé

  • "C'est ainsi qu'il imagine un « pain à la limaille de fer ». Qui permettrait aux prisonniers de scier des barreaux sans éveiller les soupçons des gardiens"... restera dans les annales du petit inventeur jamais perdu toujours imité

    · Il y a 2 mois ·
    Autoportrait(small carr%c3%a9)

    Gabriel Meunier

  • J’ai inventé le pistolet tire-bouchon avec assistance électrique. Négligé par l’Armée de verres. Les cons ! :o))

    · Il y a 2 mois ·
    Photo rv livre

    Hervé Lénervé

    • On devrait les fusiller ces ignares, refuser une invention si utile!

      · Il y a 2 mois ·
      P1000170 195

      arthur-roubignolle

Signaler ce texte