Un jour, il faut payer...

Louise Moia

Mal à la tête, la toile de Jouy me vrille la crâne, j’entends encore le bruit des fusils, des aboiements et des chiens. Pour rien… Moi seul, pouvait sauver cette cité ingrate. Et je l’ai fait. Je les ai tous enchantés, un à un…Tuer, un à un...  J’ai rempli le contrat. Pourquoi ils ne m’ont pas payé ? 10.000 Marks. C'était rien pour nettoyer la ville de cette promesse de peste. Je vais les punir, je suis obligée. Ils vont apprendre le sens du verbe. Prendre tous leurs enfants. Comment grandir au sein de cette ville sans parole au cœur sec ? Heureusement, je suis là. Il n'y a plus d’avenir ici pour les enfants de demain. Je les emmènerai tous. Au coucher du soleil. Tous, un à un …ils marcheront à ma suite et leurs pas s’envoleront dans ma musique. Ils disparaitront de la ville et le crépuscule emportera l’espoir.    

  • oui c'est vrai je l'ai même relu pour l'occasion je ne m'en souvenait plus... Ce pauvre garçon entouré de rat mort m'inspirait pas plus que ça a vrai dire :-)

    · Ago over 7 years ·
    30032 1483715462010 1507570695 1228867 47739 n 195

    Louise Moia

  • C'est pour le concours Raise n'est-ce pas ?
    Pas mal du tout même si tu es restée complètement dans le conte mais on retrouve pleins d'éléments de la photo. J'aime bien.

    · Ago over 7 years ·
    Francois merlin   bob sinclar

    wen

Report this text