Un peu de théologie...

arthur-roubignolle

Un peu de théologie...

En ce jour de pentecôte, non de Toussaint, ah non, pas encore, bref, en ce jour ordinaire, mais cependant béni. Un peu de théologie. Par le père Roubi, abbé au couvent de Gnôle...

(Le père Roubi est en effet de confession agnôlestique...)


Jésus était-il juif ?

Bien sur que non, il est évident que si Jésus avait été juif, il n'aurait pas créer une religion concurrente de la sienne. 

Jésus est né chrétien, mais il ne le savait pas avant ses trente-trois ans, sa mère ne l'avait pas mise au coran, au courant, pardon...

C'est d'ailleurs lorsqu'on le crucifia qu'il se dit : « Ça serait bien si les gens portaient autour du cou des petites croix, ça changerai un peu de l'Étoile de David... ».

Et c'est pour ça qu'il se laissa crucifier si facilement, pour propager l'usage et le port de la Croix.

Car, selon Saint-Maclou, qui assista à la crucifixion (en tant que représentant en moquettes bénites) Jésus avait ce jour là une partie de pèche prévue avec Saint-Pierre.

Mais il décommanda cette partie rien que pour assister à sa propre crucifixion...


Une autre version existe, celle de Saint-Glinglin, qui affirme, dans ses : « Épîtres aux Mérovingiens » que : « Si Jésus s'est laissé crucifier, c'est parce qu'il avait des cors aux pieds. »  Et qu'il pensait que « la crucifixion était une simple séance d'acupuncture...  »

Nous laisserons à Saint-Glinglin ses propos apocryphes, Saint-Glinglin peut-il être vraiment prit au sérieux, lui qui passait son temps à toujours remettre à plus tard ce qu'il pouvait faire le jour même ?

De source plus sérieuse, l'on peut prendre en considération les propos de Saint-Emilion, qui, dans ses « Épîtres aux pitres qui nous chapitrent» déclare : «  Jésus ne peut-être de confession israélite vu qu'il n'a pas fait sa Bar-Mitsvah ».


Alors oui, on peut se demander à juste titre qui était Jésus en réalité ?

Était-ce un simple vagabond en quête de gloire ?

Était-ce un espion à la solde des Égyptiens ?

Était-ce un contrôleur des impôts romains qui chassa du Temple tous ceux qui ne payaient pas leur patente ?


Il faut attendre le treizième siècle et Saint-Thomas Taquin, pour avoir des éclaircissements là-dessus.


Saint-Thomas en effet, dans ses célèbres « Épîtres aux Pharmaciens ». Affirme :   « Jésus n'était pas juif parce qu'il avait horreur de la cuisine kascher, et qu'il préférait plutôt la cuisine pas chère ».

Peut-on remettre en cause ce célèbre théologien qu'est Saint- Thomas Taquin ? Je ne le crois pas. Mais si Jésus préférait la cuisine pas chère, c'était peut-être juste parce qu'il était un peu radin sur les bords ? Ou alors que prônant la pauvreté, il se devait de promouvoir la cuisine bon marché ?


Loin de moi l'idée de remettre en cause les travaux forts érudits de Saint- Thomas Taquin, mais quand on sait que celui-ci avait un penchant avéré pour le vin de messe, l'on est en droit de douter quand même...


Pour ma part, je me baserai plutôt sur les travaux de Sainte-Thérèse Dalida, qui, dans sa célèbre chanson « Bambino bambino » Nous dévoile sans le savoir, l'une des clés de l'énigme qu'est Jésus...

Relisons les (saintes) paroles :


Les yeux battus la mine triste
et les joues blêmes
Tu ne dors plus
Tu n'es plus que l'ombre de toi-même
Seul dans la rue tu rôdes comme une âme en peine
Et tous les soirs sous sa fenêtre
on peut te voir

Je sais bien que tu l'adores
Et qu'elle a de jolies yeux
Mais tu es trop jeune encore
Pour jouer les amoureux

Et gratte, gratte sur ta mandoline
mon petit Bambino
Ta musique est plus jolie
que tout le ciel de l'Italie

(refrain)

Bambino, Bambino ne pleure pas, Bambino Bambino...


Voilà donc un élément essentiel enfin révélé à notre connaissance. Jésus était musicien !

Et il était amoureux d'une belle sous la fenêtre de laquelle il grattait sa mandoline... Une belle qui évidemment, ignorait avec mépris tous les efforts de son soupirant pour la séduire...


Mettons-nous à la place de Jésus, dépité, amer, déçu d'être tant ignoré par l'élue de son cœur, que va t-il faire ? Se jeter sous un train ? S'inscrire chez Uber comme chauffeur indépendant ? S'engager dans la légion étrangère ?

Non, pour se venger il créera une religion !

Et pas n'importe quelle religion, une religion grandiose, encore vachement mieux que la religion juive un peu austère en fin de compte...

Et, pour se faire connaître, quoi de mieux que se faire crucifier ? Que de devenir un martyr de sa cause ?

Aussitôt dit aussitôt fait, Jésus va voir Pionce-Pilate (préfet romain surnommé ainsi parce qu'il passait son temps à roupiller). Et lui dit : «  Romain, crucifie moi ! »

Le préfet lui rétorque : « On manque de clous en ce moment, faudra attendre un peu que les gaulois nous en livrent... ».

Jésus, impatient d'en finir pense alors se pendre, mais au dernier moment il se dit : « Non, ce n'est pas une bonne idée, car si je me pends, les chrétiens porteront plus tard des potences au cou, et c'est sinistre, il vaut mieux qu'ils portent des croix c'est plus sympa... ».


L'on connaît la suite de l'histoire... Au premier arrivage de clous, les romains crucifièrent Jésus.

Évidemment, tout ceci ne nous éclaire pas sur le fait de savoir si Jésus était juif ou non.

Comme personne n'a jamais pensé à l'hypothèse suivante, je vous la livre ici.

Jésus était peut-être palestinien !


Et que ceux qui trouvent ça (inti) fada, me jettent la première bière, pierre pardon...  »



Fait en l'abbaye de Gnôle, an de grâce 2015 après J-C (Jules César).


  • Techniquement Jesus était Juif, amateur de prostitués avec qui il aurait eut au moins un gosse...A sa décharge, il avait pas mal bourlingué en occident, appris quelques langues(voir en bouffer, le petit coquin!!) Mais au final, les visionnaires alcooliques, ou pas, reste l'énigme du rouge en Eaux de Vie subsiste in ti, fada ou pas!!! ;0)

    · Ago about 4 years ·
    Facebook

    flodeau

  • Difficile de te contre-dire. La croyance n'est elle pas après tout qu'une question d'interprétation des textes. Il est grand le mystère de mon foie, Saint Zano priez pour moi !

    · Ago about 4 years ·
    027 orig

    Chris Toffans

  • Toujours drôle et pertinent. J'affectionne les anachronismes, un régal !

    · Ago about 4 years ·
    Fullsizeoutput 53f4

    Sylvie Loy

    • Moi aussi j'aime les anachronismes, merci Sylvie de ta lecture

      · Ago about 4 years ·
      P1000170 195

      arthur-roubignolle

  • Ah ça m'a donné le sourire, merci ! talentueux Arthur !

    · Ago about 4 years ·
    Mai2017 223

    fionavanessa

Report this text