Un soir d'automne

loic-stenk

Un soir d'automne évanescent, 

A travers le brouillard qui fume, 

Devant mon visage innocent, 

Le blême horizon se rallume,

 
Dans le ciel soudain chaleureux, 

De quelques couleurs éphémères,

Dont la beauté, près de mes yeux,

Soulève mes larges paupières.


L'éclat du coucher de soleil

Arrose un océan d'étoiles,

Ainsi que sur le sol vermeil,

De longues plaines idéales,


Un soir d'automne au bord de l'eau, 

Septembre tiède à peine encore, 

Peu à peu frissonne ma peau, 

Durant la nuit jusqu'à l'aurore.

 
Loic Stenk 

Le 25 septembre 2017

Report this text