Vision

marivaudelle

... vision fugitive et toujours poursuivie ...


Je me rêvais nue, joliment obscène
Accroupie au-dessus de son visage.
Il léchait la raie de sa reine,
La peau et les draps en nage.
Sa langue dans mon antre émue
Profondément enfoncée,

Humant tour à tour le cocktail

Créé par mon cul et mon intimité,

Cherchant les parfums interdits
Léchant par petits coups,
Pour mon seul plaisir agité.
Je rêvais de lui procurer cette caresse,
Jusqu'au délire, mon extase
Quand j'aurais eu l'audace de le provoquer
Pour que l'on soit en phase,
Pour jouir quand il jouirait.

Je l'imaginais parfois accroupi devant moi,

Je le vois parfois au-dessus de moi,

Ma fontaine de jouvence coulant sur ses émois,
J'aurais aimé goûter à son nectar ambré
J'aurais aimé sentir qu'il était exalté

En m'offrant son odeur salée.
Pour devenir, à mon tour, sa reine dorée.

Report this text