Addictions

Aurelie Roumy

Vous en reprendrez bien encore un peu ?

Est-il besoin de vous définir ce qu'est une addiction ?

Ce truc néfaste dont on ne peut se passer.
Parmi les pires il y a l'alcool, la drogue, les jeux d'argent, la cigarette... de véritable fléaux pour les addict', ou plutôt ces malades -car oui, il s'agit de maladies- et leur entourage.
Il y en a tellement : jeux vidéos, bouffe, achats compulsifs, smartphone et tout ce qui va avec, etc...

Le plus fou, c'est que nous possédons tous une addiction. On les cumule, même, la plupart du temps.

Hormis les addictions-maladies, les addictions sont-elles si mauvaises ?
Pourquoi toujours voir le verre à moitié vide ?
A y regarder de plus près, il est des addictions tellement douces et bonnes pour nous, meilleures que des médicaments.
Vous ne me croyez pas ?

L'addiction au sexe. Bonne ou mauvaise selon vous ?
Je dirai bonne (même très bonne) addiction. C'est une pratique sportive complète, excellente pour le cardio, le moral, le sommeil. Alors évidemment cela implique de ne pas faire d'amalgame. Cette addiction n'implique absolument pas d'avoir plusieurs partenaires ou des comportements à risque.

L'addiction au sport. Bonne ou mauvaise ?
Là encore, je vote pour ! Si on met de côté les énormes clichés sur les mecs et et les femmes exhibant un corps parfait en salle de muscu, se ruinant en protéines et négligeant tout le reste pour s'adonner à leur pratique.
Est-il vraiment nécessaire de vous prouver les bienfaits du sport pour la santé physique et mentale ?

L'addiction à l'écriture, la lecture. Bonne ? Mauvaise ?
Ici, nous savons à quel point écrire et lire est libérateur, amusant, émouvant, créatif. Ces disciplines entretiennent nos neurones.
Encore une fois, faut-il faire fi des préjugés sur les écrivains ou lecteurs solitaires à l'âme tourmentée, ne sortant que pour se rendre à une expo ou dans une bibliothèque, ne vivant que lovés dans leur fauteuil usé au coin de leur cheminée, un verre de blanc dans la main.

Perso, je cumule énormément d'addictions. Je ne vous dirai pas lesquelles, je vous laisse le soin de les deviner.

Pour vulgariser, une addiction c'est juste un ou des trucs dont on ne peut se passer. Si c'est une tablette de chocolat par semaine, est-ce si grave ? Si c'est un groupe de musique, c'est grave ? si c'est rire ? le cinéma, les câlins ? 
Et si on arrêtait tout simplement de tout diaboliser ? 

Et vous, c'est quoi les vôtres ?


Aurélie, addict' et fière de l'être.

  • Aaaah ! Je suis addict au théâtre: amateur (le joue depuis très longtemps). Addict à la préparation, la scène. Addict aussi à l'écriture théâtrale: ça fait danser les neurones, de faire parler les autres !
    Très addict aux chats, aussi ! CHATS CHATS CHATS...
    Vous avez raison, Aurélie, ! Ne diabolisons pas.
    Edouard, addict assumé.

    · Ago 4 months ·
    Oiseau... 300

    astrov

  • Curieux de voir que nous avons traité le même sujet à très peu d'intervalle de manière totalement différente
    En tous cas très réussi =)

    · Ago 4 months ·
    Djinn

    franekbalboa

  • L’instinct de vie, est-il une bonne addiction, daniel ? Ceci dit, comme comme effect, je n’y connais rien en volonté… à vivre. Par contre joli texte, aussi, Aurélie ! :o))

    · Ago 4 months ·
    Photo rv livre

    Hervé Lénervé

  • Paraît que l'addiction est une molécule qui se déclenche lorsque celle-ci éprouve du plaisir. Paraît aussi qu'il faut savoir la réguler pour pas en être esclave. Mais ça c'est une question de volonté, et j'y connais rien, moi, en volonté :)

    · Ago 4 months ·
    Portrait cretin des alpes

    effect

  • ... je dirais, le sexe, l'alcool, la cigarette, la bonne bouffe, les fleurs ... en fait, je suis addict à la vie et ce, ... jusqu'à ma mort. Point barre ;o) Joli texte !

    · Ago 4 months ·
    Gaston

    daniel-m

Report this text